29 janvier 2018 / Actualité

Kianoush, Couilles au cul 2018

Kianoush, Couilles au cul 2018
© planetebd.com 2018

Après la Tunisienne Willis from Tunis en 2016, la Turque Ramize Erer en 2017, c’est au tour de l’Iranien Kianoush Ramezani, alias Kianoush, de recevoir le Prix « Couille au Cul » qui récompense le « courage artistique ».

À Yan Lindingre, rédacteur en chef de Fluide Glacial et fondateur du Prix « Couille au Cul », Willis de Tunis, lauréate de 2016, avait écrit : « Vous êtes arrivés à faire une chose incroyable avec ce prix : faire écrire le mot "couilles" dans des journaux tunisiens ! »
Une fierté pour ce prix qui récompense depuis 3 ans un artiste à la fois talentueux et courageux, qui doit se battre pour continuer de publier. En recevant ce prix, le lauréat qui subit des menaces dans son pays s’assure de soutiens de par le monde et s’ouvre des opportunités professionnelles.

Kianoush, artiste iranien militant pour la liberté d'expression et réfugié politique en France depuis 2009, est le lauréat du Prix « Couilles au Cul » 2018. L’académie salue son courage et sa persévérance face à la république des mollahs peu encline à l’autodérision.
Ses caricatures sont publiés dans Courrier International, The Guardian, Arte, Iran Human Rights, etc.

Son dessin, très métaphorique et néanmoins incisif, commente au jour le jour la situation politique iranienne et internationale : les faux-semblants sur le nucléaire, les efforts du pouvoir pour interdire les réseaux sociaux sur Internet, les interdits religieux, la Légion d’Honneur accordée au prince héritier d’Arabie saoudite, le conflit israélo-palestinien, sur l’écologie, les élections françaises et iraniennes, sur le petit Aylan, sur la liberté de la presse et Charlie Hebdo évidemment.
Kianoush connaissait Charb et Tignous, Luz aussi. Il a été terrassé par les attentats de Charlie Hebdo. Connaissant la réalité des fatwas, il les savait menacés. Pour ce militant de la liberté de la presse, les actions se sont multipliées. Récemment, il était en résidence d’artiste au Mémorial de Caen.

Kianoush a fondé en 2015 l’association internationale United Sketches qui milite pour la liberté d'expression et apporte son soutien aux caricaturistes en exil. Il est par ailleurs membre du jury du Interfilm Berlin [festival de court-métrage international], du Sokol Prize for Digital Caricature (Autriche) et le Président du jury du Prix international du dessin de Presse organisé avec le Mémorial de Caen, United Sketches et Siné mensuel. Il donne des conférences dans les collèges et les universités de France et a choisi comme sujet « Cartooning : l'art de danger » pour son discours TEDx en 2014 à Lahaie, quelques mois avant l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo. Il est l'auteur du livre « Journal intime de la Terre » (Amazon Kindle)