23 juin 2019 / Adaptation

Le feu, ça brûle...

Le feu, ça brûle...
© planetebd.com 2019

Troisième film sur la « jeunesse » des X-Men, Dark Phoenix reprend une histoire célèbre imaginée à l'origine dans les comics par John Byrne et Chris Claremont. L'idée est de faire de la télépathe Jean Grey une bombe à retardement à cause de la force du Phénix. Comme son titre l'indique, on tombe dans une histoire sombre parsemée de gravité et de morts. D'autant que le danger vient du propre camp des « gentils ». Mais la véritable force obscure, c'est le scénario du film. Le début parviendra à vous enflammer avec une belle présentation de la force Phénix mais le tout retombera très vite sous des cendres de cirque et de non sens. Le phénix est aussi décevant que la dernière saison de Game of Thrones, l'actrice aussi caractérielle et changeante que la Khaleesi et le tout aussi moche et obscur que le combat des marcheurs contre les humains. Vouloir à tout prix justifier la schizophrénie de Jean Grey par des pirouettes ridicules ou des vilains débarqués d'on ne sait où irrite et nous rend aussi nerveux que le Phénix. Gentil ou méchant ? Bien ou mal ? Cette dualité s'exprime de façon totalement enfantine et le personnage qui oscille de l'un à l'autre perd rapidement toute sa crédibilité : un véritable assassinat pour les amateurs de la rousse incendiaire. Alors oui, c'est parfois beau et spectaculaire mais la force des X-Men réside dans la beauté de ces personnages. Ici, tous sont changeants, illogiques ou totalement vides à l'image de Magneto qui n'a jamais été aussi mal utilisé. Le Professeur Xavier n'arrive pas à lire dans les pensées de Jean... Ça tombe bien, nous non plus ! Cela dit, il n'y a peut-être rien à découvrir, vu qu'on a l'impression d'assister à un grand vide général qui mène à un énième combat immense à la fin et une chute prévisible au possible. Hans Zimmer relève un peu le niveau avec une musique envoûtante dont lui seul a le secret. Mais la vraie question, c'est de savoir si les X-Men version cinéma vont pouvoir renaître de leurs cendres après un tel fiasco...