parution 12 avril 2012  éditeur 12 bis  Public ado / adulte  Thème Espionnage

Agents du mossad T2

La traque

Injustement traqué par ses propres services pour meurtre, un jeune agent du Mossad enquête sur l’exfiltration passée d’Eichmann, au cœur de ses ennuis. Suite d’une série d’espionnage… fluide ! Et donc passionnante…


 Agents du mossad T2 : La traque (0), bd chez 12 bis de Ploquin, Boisserie, Siro, Araldi
  • Notre note : Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star
  • Scénario : Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star
  • dessin : Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star
©12 bis édition 2012

L'histoire :

Après avoir flingué à Paris un responsable du Hamas, Roni, un des deux jeunes agents du Mossad – les services secrets israéliens – a été dégommé par un sniper. Son complice, Ben Cohen, a été rapatrié en Israël, mais une enquête a été ouverte sur lui par sa hiérarchie et il est suspecté d’avoir tué son camarade. Evidemment innocent, il prend donc la tangente et devient fugitif. Ben se doute que ses problèmes servent à cacher un complot de plus grande ampleur, qui trouve son origine dans les années 60. A l’époque, son père Noah, lui-même agent du Mossad, avait participé à l’exfiltration forcé d’Argentine de Rudolph Eichmann, le criminel nazi. Or « Eichmann » est justement le dernier mot prononcé par Roni avant de mourir. A Paris, les flics du quai d’Orsay débutent eux aussi une enquête à partir d’un cliché pris sur les lieux du crime, où l’on voit distinctement le visage de Ben. Planqué dans un kibboutz, avec la complicité de sa famille, Ben y reçoit la visite secrète de la meilleure amie de sa femme, la journaliste française Rachel Weitzmann. Ensemble, ils consultent un carnet délivré par son père, dans lequel celui-ci a consigné de plus amples infos sur le « dossier Eichmann ». Car à l’époque, en attendant son procès, le nazi avait tenté de négocier sa liberté…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec l’appui technique du grand reporter Serge Ploquin, le scénariste Pierre Boisserie poursuit ici sa série d’espionnage prévue en trilogie, ayant pour vocation de nous faire pénétrer les arcanes des services secrets réputés les mieux organisés de la planète : le Mossad israélien. L’intrigue est certes une fiction, plutôt accrocheuse d’ailleurs, mais le contexte et les repères historiques, notamment l’arrestation d’Eichmann, sont inspirés d’un tissu géopolitique tout ce qu’il y a d’authentique. Dans ce second épisode, le jeune agent héros Ben se retrouve traqué par sa hiérarchie pour un meurtre qu’il n’a pas commis, celui de son partenaire et ami Roni. Avec le soutien de sa famille et d’amis fidèles, il mène donc une enquête parallèle pour tenter de démêler les fils de cette jolie mouise. En milieu d’album, un nouveau flashback dans les années 60, sur une quinzaine de pages, nous rapporte alors de nouveaux éléments du passé, pour éclairer notre lanterne quant à l’exfiltration pas si simple que cela du criminel de guerre Eichmann, visiblement le cœur de la problématique. De traques internationales en agents doubles, on baigne ici vraiment dans la pure série d’espionnage ; et ce qui est suffisamment rare dans le registre pour être souligné, on comprend tout et on s’y retrouve ! Le dessin semi-réaliste de Siro repose certes sur un découpage idéalement rythmé, des encrages appuyés et une colorisation exemplaire de Christophe Araldi, ce qui ajoute beaucoup de clarté aux planches et donc de limpidité au récit. A dénouer dans un troisième et ultime volet…

voir la fiche officielle ISBN 9782356483195