parution 20 mars 2014  éditeur Aaarg !  Public ado / adulte  Thème Humour, Aventure - Action, Espionnage, Horreur, Sport - Baston, Thriller

Aaarg ! T3

mars/avril 2014

Des zombies, des mecs bourrés, de l’apocalypse, de la branlette, des révolutionnaires mexicains, des cannibales… Un peu de tout au programme du 3ème numéro de bande dessinée et culture à la masse.


 Aaarg ! T3 : mars/avril 2014 (0), bd chez Aaarg ! de Acnéique, Baud, Kerjean, Moutch, Bernstein, Caritte, Bourdic, Ozanam, Picault, Royon, Starsky, Rifo, Poupon, Kieran, Salch, Froiboeuf, Texier, Fabcaro, Rilly, Loïs, Place, Reuzé, Guedin, Gä, Witko, Madd, Voisin, Coryn, Constantin, Jürg, Rica, Kadabra
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Aaarg ! édition 2014

L'histoire :

Tatoo connection : Au milieu d’une foule, un nain en chemise hawaïenne fume un cigare, auto-satisfait et désabusé. Contre rémunération, il aide les gens : qui à retrouver un enfant fugueur, qui à photographier un mari adultère… Ce jour kà, il satisfait la demande d’un vieux SS collectionneur de lambeaux de peaux humaines portant des tatouages. Il lui fournit en effet une liste d’anciens détenus. Mais comme il aide les gens, il prévient auparavant tous les ex-déportés…
Rustin : Pour la centrale nucléaire dans laquelle il est employé, un individu est chargé de l’évacuation des déchets ultra toxiques. Ce jour-là, alors qu’il déverse une substance hautement dangereuse dans un coin reculé de nature, une branche d’arbre déchire sa combinaison. Tant pis, il met un gros bout de chatterton et rentre chez lui. Dans les jours qui suivent, une excroissance de peau se met à pousser à l’emplacement de la petite entaille qu’il s’est fait au flan…
La vie devant soi : Un adolescent au look ingrat, mais amateur de cinéma, a pris l’habitude de se faire couper les cheveux chez Abdel, un coiffeur lui aussi féru de cinoche. Ce jour-là, c’est hélas Gino qui coupe. Mais il y croise Isa, la meuf carrément la plus classe de l’estuaire. Par bonheur, la conversation tourne à son avantage…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Aaarg !, le magazine de « bande dessinée et culture à la masse » tient ses promesses périodiques. Trois numéro en 6 mois, c’est parfaitement logique puisqu’il s’agit d’un bimestriel. Sur 185 pages, une grosse trentaine d’auteur ont de nouveau eu carte blanche pour satisfaire au cahier des charges, fournissant tantôt de courts récits BD, tantôt de courtes nouvelles écrites (avec des mots !), tantôt des strips trashs, tantôt des focus sur un artiste. Dans ce numéro, les projecteurs sont braqués sur le linograveur apocalyptique Frédéric Voisin et le bédéiste Julien Loïs, qui réalise d’ailleurs la super-chouette couverture (qu’on gagne en poster final). Et – notons le bien – de très rares publicités, concernant des productions de la même veine underground-indé. Le positionnement demeure donc louable et rafraichissant : la totale liberté est une denrée rare dans le petit monde séquentiel éditorial. Il faut toutefois reconnaître que les intentions des copies ici recueillies se révèlent peut-être parfois indéterminées (Gonzo au kilo de Yoann Constantin, Burn out par Royon et Reuzé, Le pigeon de la onzième heure, par Nicolas Poupon)… voire parfois hermétiques (Zapatistas de Pierre Place, The hollow d’Ethan Rilly). Il y a pourtant toujours beaucoup de savoir-faire et d’idées. Il faut attendre la plus longue BD en fin de volume (41 planches de Tord Boyaux, par Caritte, Rifo et Starsky), un délire grindhouse basique et digne de Robert Rodriguez, pour commencer par être rassasié. Antoine Ozanam et Kieran tirent aussi l’opus vers le haut avec la première partie d’une métaphore horrifique de notre organisation sociale carnivore (The golfen boy). Rendez-vous mi-mai 2014 pour le 4ème opus

voir la fiche officielle ISBN 9782370310064