parution 01 février 2010  éditeur Akileos  Public ado / adulte  Thème Horreur, Fantastique - Etrange

Apocalypse sur Carson city T1

Fuite mortelle

A la suite d'un « malheureux accident », les fûts d'une expérience interdite militaire se retrouvent au fond du lac de Cristal Bay, transformant sa population en morts-vivants affamés... Mise en place aguicheuse d'un titre d'humeur noire savoureuse.


 Apocalypse sur Carson city T1 : Fuite mortelle (0), bd chez Akileos de Griffon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2010

L'histoire :

Episode 1 : Fuite mortelle. Chapitre 1 : Amorce. 29 octobre 1982. Le lac de Tahoe, à Cristal Bay, Nevada. Le rêve de tout pêcheur. Un site grandiose, entre montages et forêt, dans lequel semble plonger la route paisible qui y mène. Le pêcheur averti évitera les pontons encombrés et montera dans une petite barque afin de gagner le centre du plan d’eau. C’est le choix qu’a fait Bill – du nom étiqueté sur son chapeau – en cette belle journée d’automne. Doublement prévoyant, notre ami s’est muni de provisions dans l’attente que cela morde. Une canette de bière entamée, mais l’envie passée, elle finit au fond du lac. Un court laps de temps passe. Et soudain, d’un coup, une touche ! L’eau boue ! L’animal doit être énorme tellement il tire sur la ligne ! De fait, la bête casse le fil. Puis, au lieu de fuir, il attaque la barque contre toute attente ! Il l’a coule et Bille se retrouve à l’eau ! Le poisson – monstrueux – emmène ensuite le malheureux vers les fonds. Là, incapable de réagir, l’homme se fait déchirer par les dents acérées d’une faune changée en piranhas géants. De fait, le lac Tahoe est maintenant infesté de créatures horribles, morts-vivants affamés d’un genre humain et/ou animal (…). Chapitre 2 : Dérapage. Tout commença il y a quatre jours de cela, dans le désert du Nevada, sur une base interdite « secret défense ». Là, le docteur Allan Phobic ambitionnait de créer une nouvelle race d’homme atomique à partir de cadavres, à la barbe des autorités militaires…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après une aventure partagée avec Ceka, Griffon choisit de rester dans les décors de l’Ouest américain et nous revient en auteur complet cette fois, à la plume ET au crayon, pour un récit de genre, pur et dur. Composé de manière cinématographique – comme l’atteste le générique de fin – Apocalypse sur Carson City propose de l’horreur et du western, mitonnés façon maison avec beaucoup d’humour (noir) et de rendus décalés. Dans la droite lignée de Billy Wild de fait, au plan narratif comme graphique. Seulement, conforté par l’expérience du diptyque passé, Griffon ose d’avantage et livre une œuvre plus personnelle encore. Déjà, son trait acéré individualisant les formes par un double contour (et notamment les personnages travaillés sans doute à part) se remarquait entre mille ; à présent, sa « griffe » est partout, jusque dans les portraits déjantés de personnages aux jours comptés… et donc à la fin attendue par le lecteur avec d’autant plus de délectation macabre ! Et jamais la narration ne déçoit. Griffon rassemble en effet sur ce premier tome nombre des ingrédients qui font le savoureux côté cliché des films de série B américains : le cadre désert, le snack paumé, les sheriffs et « cow-boys » du coin, des faces de cafards, une course-poursuite en bagnoles, des appellations prédestinées, le militaire sadique et autoritaire type, les hommes en noir, etc. On pense naturellement à l’univers, très second degré, déployé par Quentin Tarantino à l’écran. Une référence qui ne saurait mentir. Preuve que 9ème et 7ème arts font souvent la paire. On attendra la suite à cette Fuite mortelle pour se prononcer plus avant sur la réussite de l’entreprise. Néanmoins, sur cette mise en bouche à l’ambiance savoureuse, on ne s’ennuie guère…

voir la fiche officielle ISBN 9782355740626