L'enfant maudit T2 : La marque 0 (0), bd chez Bamboo de Galandon, Monin ©Bamboo édition 2012

L'enfant maudit T2

La marque 0

Gabriel débarque en Allemagne pour retrouver les traces de son père. Cloture d'un dyptique sur la quête d'identité d'un jeune homme dans les années 60...

L'histoire : Après avoir découvert auprès d'une prostituée rouennaise que sa mère était une jeune fille qui avait eu des relations avec l'occupant allemand, Gabriel décide d'en savoir plus. En pleines grèves de 1968, il prend la route de l'Allemagne, bien décidé à rencontrer son père jusque là inconnu. A son arrivée sur place, il bénéficie de l'aide bienveillante d'un fonctionnaire de la WAST, les archives de la Wehrmacht. Plus rapidement que la procédure ne le permet normalement, il trouve le dossier de son père. Tout y est : le nom, l'adresse et surtout la confirmation que l'homme de 49 ans est très probablement toujours vivant. Pas de temps à perdre, Gabriel se rend à l'adresse indiquée. Mais une surprise de taille l'attend, lorsqu'il rencontre enfin l'homme tant recherché. Les réponses que lui apporte l'ancien soldat allemand vont le conduire à de nouvelles questions. La recherche de ses racines ne fait que commencer. Les fils d'une histoire d'amour complexe vont progressivement se dénouer, pour le rapprocher de ses origines, ou peut-être l'en éloigner définitivement...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Chargé d'émotions et surfant sur le vent de l'hitoire, le premier tome de l'Enfant Maudit confirmait le talent de scénariste de Laurent Galandon. Révélé peu de temps auparavant par L'envolée Sauvage (un autre dyptique), l'auteur devenait rapidement un des piliers de sa maison d'édition. Près de trois ans et de nombreux albums plus tard, la conclusion de l'Enfant Maudit témoigne de l'expérience et du professionnalisme acquis par Galandon. Le fragile équilibre émotionnel qui caractérisait ses premières œuvres fait ici place à une méthode beaucoup plus éprouvée. Les rebondissements autour du passé de Gabriel sont méthodiquement structurés, mais ils surprennent par leur répétition. Le temps dédié aux émotions des personnages dans le premier tome est laissé de côté, au profit d'une intrigue qui doit progresser. Une petite surprise attend donc le lecteur qui espérait retrouver le tempo presque contemplatif dont il se souvenait. On devine que du temps a passé entre l'écriture de ces deux albums, et que les enjeux de ce second opus pour son auteur ne sont plus tout à fait les mêmes. Si bien que le seul vrai lien avec les impressions ressenties à la lecture du premier tome semblent provenir du dessin d'Arno Monin. Fin et élégant, il sait doser avec une étonnante précision le regard de Gabriel au fil de ses pérégrinations. C'est là que se niche réellement l'émotion, cette fois : dans ce style semi-réaliste original et maitrisé, qui donne un cachet unique à cet album. La confirmation d'un nouveau talent...

  • scénar dessin


13 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • talentueux Arno Monin 22 juin 2012

    Attendu, ce second tome de L'enfant maudit surprend par ses évènements autant que par son rythme, mais il ne déçoit pas. Si le parcours de ce personnage est étonnant, le dessin d'Arno Monin est de plus en plus beau ! J'aime cet auteur et pour le mettre en lumière et soutenir son travail, mon association par le biais du site www.virus-bd.net vient de publier un très beau dessin inédit sous forme d'ex-libris.

    Harpye


prix 13.90-5% = 13.21

sur


L'enfant maudit T2 : La marque 0 (0), bd chez Bamboo de Galandon, Monin ©Bamboo édition 2012

13 juin 2012

Bamboo

Grand angle

voir la fiche officielle

9782818907153

ado / adulte

Historique

L'enfant maudit série terminée en France
2 albums parus, 2 prévus
Nos chroniques dans cette série :