parution 05 novembre 2014  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique

L' ambulance 13 – cycle 3, T5

Les plumes de fer

Bouteloup est muté dans un camp de soldats américains car ils ont besoin de médecins pour aider les Indiens. Un tome plus décevant que les précédents, avec une idée abracadabrantesque qui gâche l’ensemble.


L'ambulance 13 – cycle 3, T5 : Les plumes de fer (0), bd chez Bamboo de Cothias, Ordas, Mounier, Bouët
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2014

L'histoire :

A l'hôpital Val de Grâce, en 1918, le personnel s'affaire autour des grands blessés de guerre. Le lieutenant louis Bouteloup ne chôme pas et il ne sait plus où donner de la tête. Notamment, un soldat d'origine turque est blessé a la jambe, c'est la gangrène qui menace. Le lieutenant veut y aller en douceur, mais le commandant n'est pas de cet avis. Pour lui, les indigènes sur durs a la douleur : il faut amputer avec du formol. Louis s'insurge, mais le commandant lui rappelle qu'il doit obéir aux ordres de son supérieur, exactement comme s'il se trouvait au front. Après cet incident, le lieutenant est convoqué et se voit offrir une mutation. Il ira dans les Vosges assister les soldats américains. En effet, depuis qu'ils sont présents, les américains ont beaucoup de progrès a faire dans le domaine de la médecine. En sortant du bureau, Bouteloup croise son père. Le colonel lui fait la morale et lui explique qu'il est muté pour éviter de nouveaux incidents : les étrangers ne prendront pas la peine de se plaindre de son comportement rebelle...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Bouteloup continue à traîner sa mine rebelle dans les différents champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. Notre pauvre héros en voit des vertes et des pas mûres tout au long de la guerre, son regard éclairant les dessous d’une sale guerre. Dans cet opus, on s’intéresse aux Américains et à leur engagement dans le conflit. Bouteloup est transféré dans une de leurs bases, mais il doit former les Amérindiens à des techniques de soins rudimentaires ! L’idée est incroyable et l’on voit (comme sur la couverture) des soldats à la peau foncée arborer une immense coiffe de plumes ! Les Français ont leurs tirailleurs sénégalais ; les Américains ont leurs Indiens – une main-d’œuvre idéale pour aller au casse-pipe. Les portraits des personnages sont toujours soignés... On découvre entre autre, avec dégoût, un officier américain qui se plait à utiliser les Indiens comme animaux de foire que l’on exécute comme à la parade. Les Natives ne manquent pas de charisme, on croit replonger des années en arrière du temps des cow-boys et des Indiens. On a d’ailleurs quelques parallèles hasardeux entre cette période et le XXème siècle. C’est d’ailleurs le principal problème de ce tome : l’histoire devient peu crédible. Voir des soldats se battre avec des costumes traditionnels a de quoi surprendre. Certes, des Indiens se sont réellement battus au côté des soldats canadiens lors de la première guerre mondiale, mais la réalité n’était sans doute pas aussi caricaturale. L’histoire demeure toutefois limpide et bien menée. Malgré le talent d’Alain Mounier et son trait ciselé, les scènes qui mêlent combats et Indiens sont plus qu’étranges. Ne tirons pas sur l’ambulance, cet opus ne suffira pas à ternir une excellente série.

voir la fiche officielle ISBN 9782818932117