parution 01 novembre 2005  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Espionnage, Fantastique - Etrange

Sam Lawry T3

Il était onze heure et quart, Sam...

Le sinistre don de prémonition de Sam le plonge dans une affaire de politique intérieure américaine à hauts risques ! Reprise brillante d'une série captivante...


 Sam Lawry T3 : Il était onze heure et quart, Sam... (0), bd chez Bamboo de Richez, Chetville, Vallageas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2005

L'histoire :

Depuis qu’une balle lui a ricoché sur le crâne dans la jungle vietnamienne, Sam Lawry a acquis un don fantastique : celui de voir à très courte échéance lorsque ses interlocuteurs vont mourir. Revenu indemne de la guerre depuis 8 ans, il vit ce don comme une malédiction et un véritable cauchemar. Il a même fait retirer les rétroviseurs de son taxi pour ne surtout plus croiser le regard de ses clients et à tout hasard s’apercevoir de leur mort proche. Fâché avec ses parents qui le tiennent pour responsable de la mort de son frère, il soutient toutefois la veuve de ce dernier, ainsi que son neveu, de sa présence régulière. En marge de ce drame personnel, des évènements apparemment anodins s’enchaînent en politique intérieur américaine. Tout d’abord les dossiers de Hoover, directeur de la CIA durant de nombreuses années, disparaissent dans la nature à la mort de ce dernier. Quelques années plus tard, le sénateur Brinkley, que rien ne prédisposait à briller en politique, acquiert curieusement une image de présidentiable. Ses adversaires politiques cherchent alors à le discréditer, en faisant kidnapper un enfant illégitime qu’il aurait eu avec une communiste…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un premier diptyque réussi, qui a présenté avec brio un héros attachant et son curieux don prémonitoire, Hervé Richez embraye sur un second cycle de deux tomes, mais sans son compère Mig au dessin (avec qui il réalise également le Messager). La transition graphique est toutefois impeccable, le dessin réaliste assuré par Chetville (Denis Mérezette, de son vrai nom) étant très proche de celui de Mig. L’intrigue, située 8 années après l’épreuve de la guerre du Vietnam, continue de coller à l’Histoire américaine de l’après-guerre. Le scénariste plante savamment son récit au lendemain de la démission de Nixon, toujours en pleine guerre froide, alors que les services de l’état et les hommes de l’ombre des deux principaux partis se livrent à une guerre intestine impitoyable. Certes, le héros tombe par le biais d’un hasard un peu abracadabrant dans cet imbroglio politico-mafieux. Mais au terme de 46 planches une nouvelle fois rondement menées, le récit nous abandonne en plein suspens insoutenable. Bref, les fans seront ravis de voir la série relancée de fort belle manière. Pour les autres, il est grand temps de vous y intéresser !

ISBN 9782915309980