parution 18 juin 2014  éditeur Casterman  Public ado / adulte  Thème Policier

Les Premiers

Une enquête sur une disparition trouble plus que de raison un enquêteur. Un polar intelligent qui mêle fantastique et policier avec justesse et un art consommé de la mise en scène.


Les Premiers, bd chez Casterman de Piatzszek, Chemineau, Dumas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2014

L'histoire :

Le major Benjamin Lesnick est appelé en pleine nuit par son chef pour une affaire grave. Le commissariat de Perpignan est en effet en effervescence, car une nouvelle disparition a eu lieu dans la région. Le chef de la section, le capitaine Valère, présente les faits. Il s’agit d’un forestier, Jacques Landrieu, qui a été enlevé sous les yeux de sa femme dans le village d’Estagel. Alors que l’homme était robuste, il a été enlevé en pleine nuit au moment où il dormait paisiblement dans son lit. La femme du disparu a vu simplement une grande ombre qui poussait des grognements. C’est la quatrième disparition de ce genre en quelques mois. Le mode opératoire est le même et touche toujours des hommes costauds qui vivent à la campagne et qui ont la quarantaine. Valère présente également à son équipe le commandant Gutzmann qui vient de la police judiciaire de Paris. C’est une belle femme au caractère bien trempé et qui avait eu une liaison avec Valère du temps où ils faisaient équipe ensemble. Le commissariat est sur les dents : les trois autres disparus n’ont jamais été retrouvés. L’enquête commence…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici une bande dessinée policière inquiétante, qui suscitera quelques insomnies. Dans une intrigue au départ classique, où l’on retrouve les poncifs du genre (comme la réunion au commissariat, l’enquête, les arrestations, les découvertes macabres), on glisse petit à petit dans un récit trouble et opaque. Stéphane Piatzszek joue habilement avec les genres pour un rendu saisissant. Cette affaire est à la fois une intrigue policière classique mais elle possède aussi des aspects historiques lointains et a même des relents fantastiques. On a parfois l’impression de lire un roman de Fred Vargas où l’enquête prend un éclairage particulier à travers des éléments historiques… préhistoriques, pourrait-on dire. Le lecteur est donc facilement tenu en haleine, à mesure qu'il s’embarque dans une intrigue des plus singulières. La force du récit vient surtout de son personnage principal, Benjamin Lesnick. Envahi par des cauchemars sinistres, il semble à la fois être proche de percer le mystère mais en même temps, il est victime des événements sombres. De sorte qu’on assiste à une plongée en enfer avec une justesse de description de la folie qui fait frémir. Le plus dérangeant reste que cette chute possède un lien inconnu avec l’affaire qui perturbe justement Benjamin. Le rythme est donc parfait dans sa conception : Piatzszek sait tout faire et enchaîne joyeusement les passages psychologiques et les séquences au suspense insoutenable, ou les scènes de violence. Même si la révélation finale n’est pas vraiment surprenante, l’ensemble est prenant. Ce polar est aussi efficace grâce au dessin ténébreux de Léonard Chemineau. Dans une atmosphère sinistre et inquiétant, on plonge dans les tréfonds de l’âme humaine de façon saisissante. Alternant parfaitement scènes de cauchemar et portraits ciselés de personnages, Chemineau s’adapte parfaitement à cette ambiance poisseuse et étouffante. Un premier tome redoutable, donc, qui vous fera frémir au plus profond de votre âme.

voir la fiche officielle ISBN 9782203068742