parution 15 novembre 2013  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Policier

Blacksad T5

Amarillo

Blacksad se retrouve malgré-lui dans une affaire sordide qui, entre vols de voitures et meurtres, le conduit sur les routes de l'Oklahoma, à poursuivre un écrivain paumé. Un cinquième tome façon road-movie plein de punch et de rebondissements.


 Blacksad T5 : Amarillo (0), bd chez Dargaud de Canales, Guarnido
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2013

L'histoire :

Chad Lowell et Abraham Greenberg, respectivement écrivain et poète de leur état, doivent se rendre dans la ville d'Amarillo pour un rendez-vous. Au même moment, à la Nouvelle-Orléans, le détective John Blacksad raccompagne son ami Weekly à l'aéroport. La rédaction de son journal lui demande en effet de rentrer rapidement. Blacksad, quant à lui, reste sur place sans boulot et sans le sou. Sur le parking de l'aéroport, il rend service à un homme. Pour le remercier, celui-ci lui propose un job : ramener sa cadillac « Eldorado » à Tulsa. Une aubaine pour Blacksad, qui prend la route dans une belle auto jaune. Quelques miles plus tard, la belle auto arrive à Tulsa. Blacksad se gare pour faire le plein lorsqu'il assiste à une scène surprenante. Deux hommes dont la voiture est en panne volent une moto et tentent de prendre la fuite. Les motards réussissent à les stopper et veulent leur faire la peau. Blacksad intervient pour arrêter le lynchage, mais tandis qu'il s'interpose entre les deux hommes et les motard, les lascars prennent le large avec la Cadillac ! Désabusé, Blacksad vient de se faire avoir comme un bleu. Le chef des motards lui remonte le moral. Blacksad remarque alors que les deux hommes ont laissé une sacoche à terre. Dedans, il trouve une carte avec la ville d'Amarillo cerclée de rouge. Voilà une piste à suivre...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On l'attendait comme le Messie… où presque. Ce cinquième tome d'une des séries les plus populaires et grandioses de notre époque est enfin là ! Depuis le premier tome fulgurant et directement inspiré des polars américains, les albums qui ont suivi ont toujours suscité une certaine émotion à leur sortie. Cette fois, notre détective félin John Blacksad prend une affaire sordide de plein fouet dans le museau. Juan Diaz Canalès construit son scénario sur le mode d'un road-movie, sur lequel s'imbriquent des situations diverses. Au final tout s'assemble jouissivement pour cramponner John Blacksad à une affaire, malgré lui. Le destin de ce détective imaginé par Diaz Canalès le ramène toujours vers ce en quoi il excelle : aboutir son enquête. Suspens et rebondissements s'enchaînent à mesure que l'on progresse sur la route. Blacksad semble certes avoir un temps de retard... mais heureusement pour lui, c'est toujours à la fin qu'il faut être le meilleur. C'est bien connu : quand il chasse, le chat observe, prend son temps, puis bondit le moment venu pour attraper sa proie. De son côté, c'est certes une tautologie, mais Juanjo Guardino enlumine à la perfection ce 5ème opus. Son dessin zoomorphe, incroyablement vivant et mis en scène avec maestria n'a rien perdu de son... chien ! Les personnages sont expressifs, les décors sont réussis, les couleurs aussi, on passe les couchers de soleil sur les montagnes rocheuses... un délice. La fluidité du trait, les scènes d'actions et l'équilibre du découpage assurent à cet album un régal absolu à la lecture. Encore une fois...

voir la fiche officielle ISBN 9782205071801