parution 14 octobre 2011  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Thriller, Anticipation, Espionnage

Empire USA – Saison 2, T4

En décortiquant l'emploi du temps de son ami Duane le jour de son assassinat, Jared découvre peu à peu une manoeuvre géopolitique démentielle. Une première vague de révélations pour un thriller d'espionnage très habile !


 Empire USA – Saison 2, T4, bd chez Dargaud de Desberg, Mounier, Poupelin, Ravon, Reculé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2011

L'histoire :

A Londres, l'enquête que mène l'ancien agent de la CIA Jared sur la mort de son ami Duane se resserre autour de Daria Pavlova. D'après les éléments que Jared et Janet ont réunis, Duane a rencontré la sulfureuse mannequin le jour même de sa mort. Jadis forgée et formée par le milliardaire américain Marlin Deckard (actuel patron de Jared !), Daria semble avoir joué un double jeu pour le compte du pire ennemi de celui-ci, l'oligarque russe Illya Patakarsky. Mais les rouages et la finalité de cette guerre intense entre ces deux personnalités échappent encore à Jared. Il semble que leurs dissensions trouvent leurs origines durant la guerre froide et qu'elles se soient cristallisées au moment de l'éclatement du bloc soviétique. Deux « familles » existaient alors au sein du KGB : les Stalistes et les Siloviki, les premiers ayant été officiellement décimés par les seconds, pour devenir les maîtres du Kremlin. Toutefois, Jared n'est pas au bout de ses surprises, car une vieille connaissance surgit au milieu de ses investigations, et pas vraiment de son côté : Scarlett ! Or tandis que Jared poursuit sa tumultueuse et complexe enquête, l'équilibre géopolitique déraille à l'Est : le terroriste tchétchène Akhmed Mazeyev fait exploser une bombe au coeur de la gare centrale de Varsovie, à une heure de grande affluence. Bilan : 13 morts et plus de 260 blessés ! Les tensions diplomatiques entre les deux pays sont à leur comble...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce quatrième volet est sans doute le plus riche en révélations de la série, mais aussi celui qui enterre définitivement toute lecture manichéenne de l'intrigue. Pour rappel, selon le synopsis de cette seconde saison d'Empire USA, la guerre froide entre américains et russes fait son grand retour à notre époque. Pour étayer cette thèse de fiction, le scénariste Stephen Desberg éclaire cette fois les affres authentiques de l'éclatement du bloc soviétique (prise de pourvoir par le KGB et apparition des oligarques). Pour ce faire, il n'hésite d'ailleurs pas à mettre en scène l'un des acteurs majeurs de l'évènement à l'époque : Boris Eltsine. Sur cette trame de fond, le récit s'imbrique toujours tel un patchwork de séquences distinctes – présentes, passées, en quelques lieux clés du globe – mais ayant toutes un dénominateur commun : la mort de Duane Els, agent de la CIA et ami du héros. Sur une vaste grille de lectures possibles, Desberg tisse donc un thriller géopolitique complexe où il n'existe aucune frontière entre le bien et le mal. Le héros Jared – plutôt préservé – mis à part, chaque acteur révèle désormais sa part d'ombre, et tous usent et abusent du tiercé gagnant : fric, baise et pouvoir. Tout le monde couche en effet avec tout le monde (beark) et joue double voire triple jeu pour servir des intérêt encore incertains. Petite ombre au tableau : le dessin réaliste d'Alain Mounier, certes très pro, en phase avec le cahier des charges et la continuité de ses prédécesseurs, peine à accorder l'empathie idoine pour les personnages (surtout les féminins). Les dernières planches font une victime parmi les protagonistes majeurs et servent donc déjà le dénouement. La mécanique d'ensemble commence à révéler toute sa cohésion et donc la grande aisance de Desberg pour le registre de l'espionnage. Bonne nouvelle : les tomes 5-6 sortent de concert tout juste un mois après ce diptyques des tomes 3-4, pour conclure la saison !

voir la fiche officielle ISBN 9782505011415