En sautant dans le vide T3 : La dette (0), bd chez Dargaud de Man, Ego ©Dargaud édition 2009

En sautant dans le vide T3

La dette

Tandis que les histoires de coeurs se compliquent légèrement entre Raul, Luna, Edu... et Monica, se prépare une vendetta sanglante entre gangs rivaux. Suite d'une série djeunz mâtinée de manga, palpitante à plusieurs titres !

L'histoire : Par amour pour Luda, Raul a fait un saut trop dangereux en parkour (acrobatie urbaine)… La chute vertigineuse qui en a résulté lui a laissé une terrible séquelle : le voilà à l’hôpital, amputé d’une jambe. Depuis lors, il ne s’alimente plus guère et rejette ses amis, s’enfonçant dans une sorte de dépression. Pendant ce temps, son pote Edu se rapproche de plus en plus de Monica, une jolie rouquine elle aussi totalement fan de mangas. Il lui montre ses dessins, partage ses jeux vidéos avec elle et l’initie même au parkour… Jusqu’à ce qu’elle lui avoue ses sentiments. Mais Edu est honnête : il lui avoue que cet amour est impossible, que lui aime Luna. En marge de ces flirts adolescents, se trame pourtant des évènements beaucoup plus graves. Hector, le frère de Raul, de tempérament assez bagarreur, cherche à tout prix un moyen de financer une prothèse pour son petit frère. Pour cela, il se met au service d’Ivan, un skin hyper dangereux. Or, pour être le responsable d’une véritable boucherie au sein d’un clan d’origine maghrébine, cet Ivan est justement la cible d’une vendetta en devenir…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Avec ce troisième opus, nous voilà à mi-parkour (hi hi) de la série. Solidement structuré, le scénario de Man (de son vrai nom Manolo Carot) éveille de plus en plus notre intérêt. Primo, le récit décrit avec justesse le quotidien des ados urbains d’aujourd’hui, drogués aux jeux vidéo, aux parkours et aux mangas. Modernes, ces ados n’oublient néanmoins pas de s’adonner à une activité intemporelle : la drague. Les circonvolutions sentimentales platoniques – une thématique chère à bon nombre de mangas – constituent un second niveau d’intérêt de la série. Plus présentes dans ce troisième opus, les bluettes sympatoches se partagent enfin l’intrigue générale avec des manigances à très haute tension (spoiler…). Graphiquement, la série présente aussi de quoi séduire un large public. Le dessin, très influencé de manga, fait la part belle aux gros plans, aux profondeurs, aux cadrages novateurs, pour un rendu visuel final comme « velouté ». Ce faisant, Man fait un brillant hommage aux acrobaties urbaines sur lesquelles la série focalise. Décors et couleurs (par Ego) sont également soignés, on regrettera juste que tout ce talent oublie au passage de peaufiner les visages, tantôt très ressemblants (difficile de s’y retrouver dans la scène de bagarre du début), tantôt déformés (selon l’angle, le visage de Monica diffère radicalement). Notons que dans ce 3e volet, à l’exception d’une session formatrice enjouée (Edu et Monica), le parkour n’est plus trop d’actualité. La guerre des gangs qui se prépare depuis le premier tome prend le relais de l’action. Imminente, elle devrait inévitablement laisser quelques protagonistes sur le carreau au cours des deux derniers tomes… Or Dargaud ménage notre impatience avec un timing de publication aussi précis que louable : le tome 4 est annoncé pour le 22 mai prochain, tandis que le dénouement du tome 5 sortira le 28 août 2009 !

  • scénar dessin


31 mars 2009



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 12.50-5% = 11.88

sur


 En sautant dans le vide T3 : La dette (0), bd chez Dargaud de Man, Ego ©Dargaud édition 2009

01 mars 2009

Dargaud

voir la fiche officielle

9782505004981

ado / adulte

Aventure - Action, Chronique sociale, Sentimental

scénariste
dessinateur
coloriste
interview de Man
© planetebd.com 2014

coloriste