parution 01 mars 2008  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Policier, Espionnage

L' agence Hardy T5

Berlin, zone française

Edith Hardy se rend à Berlin pour éviter au fils du général Vestermann d’être enlevé. Un scénario poussif sauvé par un dessin qui prend du mouvement.


L'agence Hardy T5 : Berlin, zone française (0), bd chez Dargaud de Christin, Goetzinger
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2008

L'histoire :

Victor part de chez lui en courant, une béquille sous le bras. Il ne doit pas être en retard, c’est un jour important pour lui : il a rendez-vous avec l’armée pour son service militaire et doit feindre une condition physique délicate. Car Victor, l’assistant de Judith Hardy, la fameuse détective privée, est plus attiré par ses fonctions auprès de sa patronne que par le service à la nation. Pendant que Victor réussit brillamment sa tromperie auprès de la grande muette, sa petite amie Rosa, publie son premier reportage dans les colonnes du Combat. C’est là que Victor est repéré par les dirigeants du journal qui proposent à l’agence Hardy de prendre en main une affaire qui les intéresse. Elle doit se rendre au plus tôt à Berlin pour aider le Général Vestermann, gouverneur de la zone française, son épouse Mathilde et leur bébé Adrien. En effet, le jeune couple vient de recevoir une lettre de menaces, leur annonçant l’enlèvement prochain du jeune bambin. La lettre stipule que l’enfant sera enlevé si le Général accepte de prendre son nouveau poste de commandement de la zone nord-algéroise. Il faut dire que le Général Vestermann a une autre idée de l’armée que le traditionnel Massu dont il devrait prendre la succession. Tortures, expéditions nocturnes, barbouzes en tout genre sont loin de son idéal. De quoi se faire de nombreux ennemis…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est encore un grand sujet de notre Histoire contemporaine qui est évoqué dans ce 5e tome de l’Agence Hardy. Ici, le scénariste Pierre Christin nous plonge dans le Berlin partitionné de l’après guerre, sur le point de vivre la construction du mur. Il faut néanmoins attendre la 20e planche pour que l’intrigue commence vraiment. Intrigue dont on ne perçoit d’ailleurs pas le lien avec toute la première partie du récit : Victor qui échappe au service militaire, Rosa qui devient journaliste, les patrons du Combat, le célèbre journal d’Albert Camus, qui recrutent l’Agence Hardy. Cela n’empêche pas de prendre du plaisir à l’évocation graphique de cette époque, par le dessin d’Annie Goetzinger qui dépeint admirablement les ambiances, les tenues vestimentaires, les décorations d’intérieurs et les véhicules de la fin des années 50, dont la célèbre Dauphine. Si ce tome se révèle décevant par un scénario qui cherche visiblement sa piste, il n’en reste donc pas moins un divertissement très agréable visuellement. L’ambiance créée par la dessinatrice fonctionne bien, surtout que les personnages prennent enfin du mouvement par rapport aux tomes précédents. Le récit y gagne en dynamisme et en crédibilité…

voir la fiche officielle ISBN 9782205059083