parution 03 mars 1982  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Humour, Humour

Le fond de l'air est frais

Le fond de l'air est frais

Fred revisite à sa façon tous les petits métiers tombés en quenouille. Plus encore, il nous raconte la mutation étrange d’un homme banal, Simon Doublequilloux. Un florilège de petites histoires entre humour et absurde.


Le fond de l'air est frais : Le fond de l'air est frais (0), bd chez Dargaud de Aristides
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 1982

L'histoire :

Il n’y a rien de plus utile, dans la vie, que les petits métiers exercés par des itinérants. Ils vont et viennent dans les rues, proposant leurs services à qui en a l'utilité. Ainsi, le lécheur de timbres de campagne se déplace de chaumières en chaumières, à la demande des personnes isolées qui souhaitent poster une lettre. Parfois, la taille du timbre est imposante. En effet, un timbre de cinquante mille francs prend une certaine place. Le lécheur de timbre se voit alors dans l’obligation de le déplier en dehors de la maison pour le lécher. Cependant, le froid de le vent rendent l’opération très délicate. La crainte la plus grande, c’est d’avoir la langue qui reste collée sur le timbre. Le lécheur se trouve alors en mauvaise posture, voire pire si le vent se lève. La cliente voit son timbre s’envoler dans les airs avec le lécheur collé dessus. C’est encore plus difficile si le timbre est rare…
Simon Doublequilloux se réveille un matin avec l’étrange surprise de voir son pied gauche transformé en roue. Il se rend malgré tout à son travail et constate que la roue lui rend la vie plus facile pour se déplacer. Cependant, il maîtrise mal sa vitesse et commet moult infractions de vitesse…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le fond de l’air est frais est un album isolé de Fred, rassemblant moult petites histoires humoristiques parfois insolites mais toujours pleines de situations absurdes. L’auteur met son talent et sa poésie à l’œuvre pour raconter les divers petits métiers qu’il imagine à sa façon. Ainsi, son humour absurde lui sert pour mettre en scène des métiers étranges voire loufoques dans lesquelles de drôles de personnages interviennent. Ainsi, on découvre le lécheur de timbre (lire résumé), mais aussi les tricoteuses de pelotes sauvages, le rémouleur de céleris, le marchand de papa à barbe et bien d’autres… La plupart de ces historiettes sont en deux planches. Fred utilise surtout le noir et blanc, façon dessin de presse, pour les présenter, mais parfois la couleur apparaît, comme pour appuyer l'intérêt. Il termine cet album avec des histoires diverses un peu plus longues, en versant toujours dans l’humour et l’absurde qui façonnent sa marque de fabrique. On découvre alors le petit chaperon blanc ou la mutation de Simon Doublequilloux, voire même la première histoire de BD en relief (rien que ça...). Fred ne manque pas d’imagination. C’est ce qui fait de son œuvre l'une des plus originales de la BD franco-belge.

voir la fiche officielle ISBN 9782205006629