parution 09 novembre 2012  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

Le scorpion T10

Au nom du fils

Pris au centre du tourbillon opposant Latal et Trebaldi, Le Scorpion pourrait bien enfin connaitre la vérité. Un épisode dynamique, régalant pour les mirettes et divertissant…bien que tournant toujours un peu en rond.


Le scorpion T10 : Au nom du fils (0), bd chez Dargaud de Desberg, Marini
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2012

L'histoire :

Depuis son retour à Rome, Le Scorpion s’accroche au pape Trebaldi comme une véritable sangsue. Il est bien décidé à le faire payer le prix fort pour sa responsabilité dans l’exécution de sa mère. Pourtant, il ne tarde pas à comprendre que lui-même est directement lié au passé du Souverain Pontife. D’abord, tout le conduit à penser qu’il est son fils. Mais finalement, usant d’un judicieux stratagème auprès du Pape Trebaldi, il apprend que ce dernier n’est pas celui qu’il croyait. Il n’en saura malheureusement pas plus, en raison de l’intervention de Tiberio. L’homme est un assassin à la solde d’un mystérieux commanditaire, qui cherche notre Scorpion depuis plus de 20 ans. Et tandis que le Pape regagne son Palais, Tiberio et son prisonnier naviguent vers un richissime palais, celui de la famille Latal. Le tueur professionnel a promis à son « invité » de lui présenter son paternel dans les meilleurs délais. La famille Latal aurait-elle donc quelque chose à voir avec sa mère et les Trebaldi ? En attendant, le Pape, qui manque cruellement de soldats, investit un hospice religieux accueillant des lépreux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quel coup patte de génie cet Enrico Marini… A croire que si l’on remplaçait son crayon ou son pinceau par une bonne vieille rapière, il tiendrait la dragée haute au personnage qu’il anime avec un incontestable brio depuis 12 ans : notre fameux Scorpion. Pour ne rien cacher, c’est une nouvelle fois cette maestria graphique qui porte avec panache le 10éme opus de la série. Tout y est joliment pesé pour amadouer l’œil. Qu’il s’agisse des cadrages aériens ou de la virevolte des scènes d’action. Voire encore de la fabuleuse colorisation ou des décors subtilement travaillés. Bref, un véritable festival s’accordant diablement au tempo du scénario. Car si ce dernier pêche un brin dans un « tourne en rond » lassant, on ne peut pas reprocher à l’ami Stephen Desberg de ne pas savoir manier la structure de son récit ou ses effets, pour nous happer littéralement. D’accord, on s’agace d’être suspendu à ce problème de paternité et ses rebondissements. Certes on s’impatiente de voir la confrontation Trebaldi / Scorpion s’éterniser. Ou encore cette valse hésitation des sentiments de notre arthropode préféré (Ansea, Marie-Ange, Mejaï…). Qui plus est, au détriment de cette veine épique et aventurière qui semble pouvoir aller comme un gant à la série. Et pourtant, on avale ici encore le récit avec boulimie, jamais ralentis par ces quelques épines et parfaitement conscients des limites du scénario… Mais totalement conquis. A vous de prendre en main ce 10éme épisode, en possession de quelques nouvelles clefs : un nom définitif (?) pour le paternel du Scorpion ; un pape apparemment gagné par la folie ; une union programmée de richissimes familles et des compagnons bien mal-en-point. Le tout étant ponctué par un rebondissement prompt à faire s’animer la scène romaine une prochaine fois...

voir la fiche officielle ISBN 9782505015031