parution 01 novembre 2006  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

Le scorpion T7

Au nom du père

Retour à Rome mouvementé pour le Scorpion, qui dévoile sa part de mystère. Efficace et passionnant, bien qu’un tantinet stéréotypé…


Le scorpion T7 : Au nom du père (0), bd chez Dargaud de Desberg, Marini
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2006

L'histoire :

En commanditant l’assassinat de son prédécesseur, le nouveau Pape Trebaldi s’est imposé de force, éliminant du même coup ses opposants. Il a réussi à se faire élire sur le fait que la croix sur laquelle a été crucifié Pierre, le premier Pape, est apparue miraculeusement dans une chapelle souterraine appartenant à sa famille depuis des siècles. Le Scorpion, Aristote et cette empoisonneuse de Méjaï, sont de retour à Rome. Ils ont hélas échoué dans leur tentative de ramener d’Orient la croix originale de St Pierre pour confondre Trebaldi et le destituer. Pendant leur absence, le nouveau Pontife a instauré le régime de la terreur et a renforcé l’inquisition. Les célèbres gardes suisses ont été congédiés et remplacés par les inquiétants moines guerriers. Les délations et les arrestations vont bon train et un bûcher brule maintenant en permanence. Le Scorpion contacte alors le Cardinal de Curtis, dernier opposant du pape encore en vie. Il semble qu’un moyen de piéger Trébaldi soit lié au procès de la mère du Scorpion, qui a été jadis accusée de sorcellerie et brûlée vive. Le Cardinal prend alors le risque de fouiller dans les archives du Vatican…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après 6 albums assez réussis, le Scorpion poursuit son destin et revient à Rome pour entamer un soi-disant nouveau cycle. C’est vrai, la croix de St Pierre récemment détruite, il faut maintenant trouver autre chose pour rebondir sur l’intrigue. C’est autour du mystère de la naissance du Scorpion et du combat contre Trebaldi que continuera – sans grande surprise – l’aventure. Pas grand-chose de nouveau là-dedans, à part quelques révélations qui se faisaient attendre. On remarquera un ajustement plutôt apprécié du dosage combat/ révélation/mystère/sexe et des personnages qui gagnent en crédibilité. Cependant, tout comme dans les précédents tomes de la série, nous n’échapperons pas à une mise en scène parfois décousue, évoluant parallèlement dans plusieurs unités de lieux différentes. Peu importe, ce roman historique passionnant n’a rien à envier au Da Vinci Code et nous emporte fiévreusement au fil des pages. Nous ferons régulièrement des pauses, pour souffler dans cette trame haletante, et ainsi rêver aux paysages de la capitale italienne au 18e siècle, majestueusement mise en valeur par le dessin fabuleux d’Enrico Marini. Une approche presque photographique où chaque case se révèle être une œuvre d’art au cadrage et à la composition parfaits et recherchés.

voir la fiche officielle ISBN 9782505000181