parution 01 mars 2009  éditeur Dargaud  collection Long Courrier
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Chronique sociale

Trompe la mort

Marcel, 85 ans, retourne en pèlerinage sur la ligne Maginot, où il servit jadis en tant que clairon, pour démystifier sa propre légende. Un récit frais et enjoué, pétri d'humanité...


Trompe la mort, bd chez Dargaud de Clérisse
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2009

L'histoire :

Marcel, petit vieux de 85 ans, vit doucement, au rythme de son patelin rural. Un jour, en passant sur une brocante, il aperçoit un clairon en vente… il se souvient immédiatement de sa jeunesse, en 1940, alors qu’il répondait, en compagnie d’autres appelés, à l’ordre de mobilisation générale. A l’époque, il était clairon et il défilait à Paris, jusqu’au train qui les emmenait au front est. Quelques recommandations, un peu dérisoires, de son oncle et de sa tante, et il partait, la peur au ventre… Retour de nos jours, sa petite fille Andréa passe dans son village et en profite lui rendre une petite visite. Elle conduit un taxi-clairière, l’équivalent français des taxis-brousse africains, un concept un peu novateur par chez nous. Le temps que tous deux se rendent compte avec un certain agacement de leur fossé générationnel (souvenirs des camps de prisonniers contre génération SMS et piercing) et papy Marcel se pique d’une idée un peu folle : il veut retrouver son clairon, qu’il a jadis enterré du côté de Gleux-lès-Lure. Il coiffe son casque – une relique ! – et persuade donc Andrea de l’embarquer dans sa camionnette. Chemin faisant, une roue crève et tout le monde est obligé de dormir à la belle étoile. Les souvenirs de 1940 remontent alors une nouvelle fois à la surface…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Séquence culturation, pour bien commencer : un « trompe la mort » est employé pour qualifier celui qui a échappé par miracle à la mort, notamment durant l’une ou l’autre guerre. Alexandre Clérisse, auteur de ce one-shot rigolo-tendre et délirant-poétique, joue avec un titre à double sens, s’agissant de la charge qui incombait jadis à papy Marcel. Au début de la seconde guerre mondiale, ce fringant trouffion avait en effet la tâche de trompeter, à l’intention de son unité, les assauts ou les replis. Au crépuscule de sa vie, il se met en tête de retrouver sa splendeur passée et de dévoiler au grand jour cette fumeuse histoire de clairon enterré. L’occasion pour Clérisse d’entremêler une aventure contemporaine légèrement loufoque avec autant de souvenirs que de flashbacks. Enlevé, le récit de Clérisse parle donc en vrac du patriotisme, de la Mémoire nécessaire, de la difficulté de communiquer entre les générations, de la récupération politique puante, et il désacralise en beauté le mythe de l’héroïsme. Pour la forme, on retrouve ici deux des qualités découvertes dans sa première œuvre, Jazz club, à savoir une narration qui évolue bien loin des sentiers battus et le même design infographique élégant et novateur. Un petit bémol en clairon mineur : la légère surabondance de dialogues (la « narration visuelle » avait une plus grande place dans Jazz Club). Mais pas de quoi crier au couac : Trompe la mort est un album plein de fraicheur, porteur d’un message humaniste nécessaire.

voir la fiche officielle ISBN 9782205062090