parution 09 juin 2017  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Ultime frontière T4

Fin du suspense pour les deux redresseurs de tort d'Erechim, après la découverte d'un vaisseau enfoui sous terre. La série la moins convaincante du scénariste Leo, imaginatif comme toujours, mais trop prévisible.


 Ultime frontière T4, bd chez Dargaud de Léo, Icar, Lerolle
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2017

L'histoire :

Grâce à l'aide de la mère de Jane, nos deux héros ont pu retourner à proximité d'Erechim, et descendre dans la grotte mystérieuse indiquée par le monstre. Une sorte de vaisseau spatial enfoui sous terre avec, à son bord, des robots, dont l'un a porté secours à John coincé sous un rocher. Pendant ce temps, dans la ville, Jane est interpellée par le médecin qui vient d'être témoin de la prise de contrôle du corps d'un enfant par l'ectoplasme bleu qui avait déjà tenté d'envoûter une jeune fille. Les deux femmes comprennent alors d'où vient la créature qui se déplace sous forme de fumées bleues, et réalisent qu'elle n'est absolument pas dangereuse. Le bébé qui parle désormais par la voix de l'être qui l'habite va guider la jeune shérif vers la véritable explication des phénomènes qui se produisent autour de la ville. Pendant ce temps, Burton se rend une nouvelle fois dans le lieu secret où il va prélever des objets pour les étudier dans son laboratoire. Ce lieu caché de tous n'est autre que l'épave enfouie. Et il voit John dans une étrange pièce entourée d'appareils, qui s'affairent sur lui...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le dernier tome du western spatial que nous ont concocté Léo et Icar fournit toutes les explications que l'on était en droit d'attendre après trois tomes de surprises et de phénomènes mystérieux. Les pièces du puzzle se rassemblent complètement, mais sans pour autant passer par le suspense qu'on espérait. Les révélations arrivent très vite et le devenir de chacun des personnages est tellement prévisible, qu'on reconnait difficilement la patte du scénariste brésilien auteur de la saga d'Aldebaran. Les trente dernières pages de l'album ne font que confirmer ce qu'on attend, jusqu'à la scène finale pourtant spectaculaire. Le ton très premier degré de la série ne change pas avec ce dernier volume, dans les scènes de bagarre comme dans des dialogues édifiants de simplicité. Le « Ah bon, d'accord » que prononce Jane en page 34, suite à une explication fumeuse du bébé qui parle, résume l'état d'esprit du lecteur après cette histoire. C'est peu dire que cette aventure ne restera pas dans les annales de la SF en bande dessinée, ni dans les travaux mémorable de Léo. Un ton différent de ses précédents travaux, mais qui ne trouve jamais son point d'équilibre entre second degré assumé et suspense véritable.

voir la fiche officielle ISBN 9782205076387