parution 01 juin 2009  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Esotérique, Historique

Washita T1

Pour éradiquer la maladie des daims et trouver la femme de ses rêves, un guerrier Cherokee se lance dans un long périple. Mise en place qu’une aventure initiatique au sein d’une civilisation originale, graphiquement ciselée…


 Washita T1, bd chez Dargaud de Gauthier, Labourot, Lerolle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2009

L'histoire :

Ce jour là, les hommes de la tribu des Cherokees chassent le daim. Une poignée de rabatteurs s’est postée face au vent, dans le plus grand silence, tandis qu’une harde se repose dans la clairière, la truffe en l’air, flairant la menace. Soudain, l’attaque est lancée. Les chasseurs se livrent à une course poursuite perdue d’avance. L’un est télescopé, l’autre se prend une ruade dans l’épaule… le troisième, Asgina, attend patiemment que les daims foncent vers lui et décoche sa flèche. Le daim s’effondre, mortellement blessé. Mais au moment de l’égorger, les autres guerriers lui annoncent en se moquant que ce n’est pas son daim : sa flèche à lui s’est fichée dans un boulot, juste à côté. La flèche qui a tué le daim appartient à Equani, un chasseur rival, plus talentueux… et plus séduisant auprès des filles, également. Asgina enrage de jalousie. De retour au village, les chasseurs ne masquent pourtant pas leurs inquiétudes aux sages. Le daim montre en effet de nouvelles marques noires suspectes sur sa fourrure. Quelle est cette maladie étrange ? Les chasseurs auraient ils offensé Awi-Usdi, le dieu des daims ? En marge de ces questions cruciales pour la vie du groupe, Equani se demande aussi qui est cette Washita dont il rêve si souvent…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Prévue en 5 tomes, Washita nous emmène au sein des préoccupations d’une tribu Cherokee, bien avant l’arrivée de l’homme blanc. A l’origine de cette histoire, Séverine Gauthier a visiblement été inspirée par la thèse qu’elle mène sur la souveraineté des nations amérindiennes… Dans cet épisode d’introduction, elle nous immisce au cœur d’une civilisation ostensiblement maîtrisée, elle nous présente le héros Equani (talentueux, séduisant et empli de sagesse…) et ses fourbes ennemis, et enfin, donne la problématique : une maladie du daim, en lien avec le divin. Pour le dessin, Thomas Labourot s’est inspiré de l’art Haïda, cette peuplade amérindienne de la côte ouest canadienne (célèbre pour ses totems). Le résultat est habile et surprenant, à mi-chemin entre sa patte naturelle (qu’il a déjà montré sur Trolls) et de ce style graphique indien particulier… En tous cas, il est travaillé, permet de se distinguer de la masse et d’être synchrone avec le genre abordé. Le dessinateur excelle surtout dans l’art des cadrages, notamment multi-plans, notamment lors des séquences d’action, très dynamiques. Bizarrement, la colorisation infographique de Christian Lerolle est certes très pro, mais elle ne fait pas vraiment ressortir le dessin savamment stylisé de Labourot, écrasant souvent ses cases dans des teintes monochromes (la chasse d’introduction, orange et orange). Autre spécificité intéressante : à plusieurs reprises, en introduction de séquences, le découpage emploie des cases ultra-panoramiques, sur deux pages. Ces choix visuels, alliés à un rythme de narration qui prend son temps, permettent de donner une grande place à la nature, aux ambiances muettes. De fait, malgré ses 56 pages, cette mise en bouche réalisée à 100% par des auteurs de l’atelier « 510 TTC » de Reims, se lit un peu rapidement, mais elle fait mouche.

voir la fiche officielle ISBN 9782505006091