parution 24 août 2012  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Guerre, Mondes décalés

WW2.2 T1

La bataille de Paris

Hitler est tué avant la seconde guerre mondiale, qui se déroule donc autrement : Paris sert d’appât pour les boches. Une troupe de soldats français les y attendent de pied-ferme. Début d’une surprenante uchronie faisant le choix du témoignage…


 WW2.2 T1 : La bataille de Paris (0), bd chez Dargaud de Chauvel, Boivin, Henninot, Delf
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2012

L'histoire de la série :

La seconde guerre mondiale a pris de drôles de virages : alors qu’Hitler a été assassiné, Goering et Himmler prennent la tête de l’Allemagne nazie. Les Américains s’allient avec les Japonais et commencent à s’armer pour rentrer dans le conflit. Dans le même temps, Staline, allié des Allemands, s’associe avec la Chine de Mao. La seconde guerre mondiale n’est donc plus ce qu’elle était et les cartes sont profondément redistribuées. Luttes de pouvoir, conflits sanglants, actions héroïques ou traîtrises dans l’ombre : le conflit met en lumières soldats comme civils, homme politiques comme résistants venant de tout pays et de tout parti.

L'histoire :

Le 8 novembre 1939, un simple menuisier allemand tue Adolf Hitler. Méticuleux et déterminé, il a préparé son coup depuis de longues semaines, à partir du mécanisme d’une bombe dissimulé dans une salle de réunion de Munich. Dès lors, la géopolitique européenne s’en trouve sensiblement infléchie. Inévitable, la seconde guerre mondiale a toutefois bien lieu : le chancelier Göring lance ses troupes à l’assaut de la Belgique et de la Hollande. Mais les conditions météos perturbent leur plan d’attaque. Le nord de la France est tout de même envahi par les allemands, qui menacent désormais de prendre Paris. Un sommet franco-anglais se tient au château de Vincennes, auquel participent entre autre Winston Churchill, Georges Mandel et plusieurs généraux dont de Gaulle. Une stratégie de défense audacieuse y est validée : utiliser Paris comme appât, puis encercler et anéantir l’ennemi. La capitale est donc totalement vidée de ses habitants et les troupes françaises y installent des postes militaires avancés. Etabli dans une école du huitième arrondissement, l’un d’eux est commandé par le jeune sergent Meunier, attaché à ses hommes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les uchronies ont décidément le vent en poupe au sein du 9ème art ! Sous la férule de David Chauvel, WW2.2 fournit une version alternative à la seconde guerre mondiale, prévue pour s’étaler sur 7 tomes, réalisés par des auteurs différents. Comme l’avait déjà proposé Block 109, tout dérive à partir de l’assassinat d’Adolf Hitler, avant le début de la guerre. D’après ce pitch, difficile de ne pas faire de comparaison avec les uchronies Jour J de Jean-Pierre Pécau, qui déclinent le même principe de l’évènement-clé divergeant. Le parti-pris narratif de Chauvel est pourtant radicalement différent de celui de Pécau – qui submerge ses lecteurs sous des tonnes de références historiques déviantes, sans grand liant narratif. C’est-à-dire que dans ce premier opus de WW2.2, le récit appartient plutôt au registre du témoignage « microscopique ». Un prologue de 7 planches (dessinées par Eric Henninot), revient tout d’abord sur l’assassinat d’Hitler. Puis sur un mode graphique semi-réaliste très agréable, dessiné par Hervé Boidin, le récit nous embarque au sein de l’unité du sergent Meunier, dans un poste avancé du huitième arrondissement parisien. Le contexte géopolitique global et uchronique est certes brossé au début (la réunion de Vincennes) ; mais Chauvel insiste ensuite uniquement sur l’ambiance parmi les troupes et les heures de tension qui précèdent la Bataille de Paris. Paradoxalement pour un récit de guerre, le gros de l’album est donc d’un calme presque exaspérant… avant que les hostilités ne s’enclenchent sur les 15 dernières pages. C’est insolite et intéressant, à défaut d’être tout à fait palpitant. Procédé plus astucieux, la correspondance de Meunier sert de voix-off descriptive, propice à faire les présentations, établir les faits et transmettre les états d’esprit. Ce premier opus sert donc d’introduction piquante à une série dont les intentions précises restent à être établies…

voir la fiche officielle ISBN 9782205065145