parution 25 août 2010  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Heroic-fantasy

Alef Thau T7

La porte de la vérité

Devenu l’égal d’un dieu, Alef-Thau ne trouve aucun plaisir dans l’immortalité. Avec Diamante, il part en quête de la « porte de vérité » qui le relèguera au rang de simple mortel. Une excellente reprise, pour une suite plus convenue…


 Alef Thau T7 : La porte de la vérité (0), bd chez Delcourt de Jodorowsky, Arno, Breton
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2010

L'histoire :

Au terme de sa lutte contre le vieil immortel, Alef-Thau a fait revenir la paix sur la planète Mu-Dhara. Chacun s’occupe alors à rebâtir villages et communautés, et la vie reprend ses droits. Néanmoins, Alef-Thau est très loin de se satisfaire de cette vie, où il est pourtant considéré comme un dieu. En effet, dans ce monde, rien n’est réel pour lui : il peut à volonté faire surgir des forêts, des montagnes, des hordes de Louths carnivores et rugissants, puis l’instant suivant les engloutir ou même raser toute vie créée. Diamante le rassérène et lui fait comprendre qu’il en va ainsi du statut d’immortel. Pour s’affranchir de ce sentiment factice, il leur faudrait redevenir mortels : la vie n’a de sens que si la mort intervient pour la conclure. Alef-Thau est prêt à payer ce prix pour redevenir réel et avoir des enfants avec Diamante. Ensemble, ils décident donc de partir en quête de ce qui leur confèrera ce nouveau statut : la porte de vérité, quelque part à travers le cosmos. Et pour cela, il leur faut d’abord restaurer le vieux vaisseau rouillé de Diamante. Tous les dhariens aident à ce vaste projet…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tout reprend alors que paix et prospérité rayonnent sur Mu-Dhara et qu’Alef-Thau a reconstitué tout son organisme (rappelons qu’il était né tronc et qu’il avait perdu la vue). Le tome précédent aurait d’ailleurs pu constituer une conclusion définitive à Alef-Thau. Or la saga convient aux modes de lecture de l’époque (la série est initialement parue dans les années 80-90) et Alessandro Jodorowky ne boude pas son plaisir pour la prolonger. Le scénariste est d’ailleurs toujours particulièrement fertile quand il s’agit de trouver des rebondissements hallucinés. Publié en 1994, ce 7e et avant-dernier tome sera pourtant également le dernier dessiné par Arno (avec une certaine économie de détails), car l’auteur est prématurément décédé en 1996. Le tome 8 sera ensuite dessiné par Al’Covial. Etonnamment, c’est peut-être aussi celui qui propose la meilleure réflexion sur la futilité de nos destinées et les plaisirs terrestres. En effet, quand on est un dieu, si l’on peut tout faire, rien n’a d’intérêt… Passée cette agréable problématique de départ, la reprise de la quête dans la seconde partie reprend une forme plus classique, enchainant les rocambolesques et linéaires développements heroïco-fantastiques des précédents épisodes…

voir la fiche officielle ISBN 9782756019512