parution 16 août 2017  éditeur Delcourt  collection Histoire & Histoires
 Public ado / adulte  Thème Historique

Les Reines de sang – Aliénor la légende noire T6

Aliénor, la légende noire

Au crépuscule de sa vie, la reine Aliénor d'Aquitaine finit de relater son tumultueux et sanglant destin, partagé entre les Royaumes de France et d'Angleterre, à deux étonnants visiteurs. Conclusion d'une biographie incroyable mais vraie.


Les Reines de sang – Aliénor la légende noire T6 : Aliénor, la légende noire (0), bd chez Delcourt de Mogavino, Delalande, Gomez, Rio
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

1204, au crépuscule de sa vie, dans l'abbaye royale de Fontevraud, la vieille reine Aliénor d'Aquitaine reçoit deux visiteurs : le chevalier Guillaume le Maréchal et le jeune Robin de Locksley, afin de leur raconter ce que fut sa vie depuis son mariage avec Henri Plantagenêt, en 1152, au grand dam de son ancien mari, le roi capétien du royaume de France, Louis VII « le jeune ». Tumultueuse, aventureuse, intrigante et tellement politique fut cette deuxième vie de reine, durant laquelle elle apporta 8 enfants au roi d'Angleterre, dont 5 garçons, tandis que Louis VII attendait encore un héritier mâle. Mais trahie dans son propre lit par un mari tyrannique, puis meurtrie par l'assassinat de leur conseiller, Thomas Becket, Aliénor se rebelle encore une fois afin de ne pas perdre ni la face, ni son honneur. Elle se battra désormais pour l'intérêt de ses enfants, Henri « le jeune », déjà sacré roi d'Angleterre, et surtout Richard, le futur « Coeur de Lion », contre son mari, mais avec l'appui du Royaume de France. Alors les conflits reprennent de plus belle, entre Plantagenêts et Capétiens, de la Normandie au Vexin, et du Poitou à la Saintonge, avec toujours en arrière-plan Alienor tissant encore et toujours la toile de son incroyable destin. Destin qui continuera par un enfermement de 15 ans après que ses fils se soit réconciliés avec leur père, puis par d'autres drames avec la mort de Louis VII, puis de 4 de ses garçons. Pour autant, Aliénor, qui leur survit à tous, continuera encore d'écrire l'histoire des deux royaumes, en plaçant sur le trône son dernier fils, Jean « Sans Terre », contre son propre petit-fils. Puis allant, à cheval, à travers les Pyrénées, chercher sa petite fille, Blanche de Castille, afin de l'offrir en mariage à Louis VIII de France, fils de Philippe II Auguste, ce dernier n'étant ni plus ni moins que le fils tant espéré que son premier mari, Louis VII, eu finalement avec Adèle de Champagne. En réconciliant la France et l'Angleterre, Aliénor pensait donc avoir réussi sa destinée et ainsi pouvoir s'en aller en paix. Elle ne savait pas, en racontant cela au célèbre Robin des Bois que son dernier et 3ème roi de fils, Jean Sans Terre, allait bientôt subir la défaite de Bouvines, face à Philippe Auguste et marquer ainsi une certaine fin, à l'Empire Plantagenêt...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Connaissant la destiné incroyable et si longue de cette double-reine de France, puis d'Angleterre, on pouvait s'attendre à une saga d'au moins 20 albums ! Malheureusement, il n'en sera rien, puisque ce 6ème tome annonce la fin du cycle. Alors, pour condenser en 62 pages, les 50 dernières années de cette vie tumultueuse, les auteurs ont opté pour l'utilisation d'un très gros flash-forward narratif, avec une Aliénor octogénaire relatant son histoire, à l'image de Isabeau, l'héroïne des cycles des Passagers du vent de Bourgeon. Et si cette méthode avait déjà été quelque peu utilisée dans les autres albums, le contraste est ici saisissant, avec une héroïne devenue conteuse et qu'on imagine plus « spectatrice » de sa vie. De plus, et comme pour la Isabeau précitée, on aurait aimé garder de la belle Aliénor le visage parfait et lisse de sa jeunesse éternelle. Il n'empêche, on retrouve toujours avec autant de plaisir les dessins et les couleurs de Carlos Gomez et de José Luis Rio. Leurs détails historiques sont incroyable d'esthétisme et de véracité. Ils permettent d'appuyer le scénario d'Arnaud Delalande et de Simona Mogavino, toujours très recherché, avec ce qu'il faut de fiction pour pimenter l'action. Certes, la narration de l'histoire impose beaucoup trop de texte et survole certains événements en peu de place/pages. On est donc un peu déçu par cette fin de cycle qui semble avoir été résumée, alors qu'il y avait encore tant à faire, notamment autour de Richard Cœur de Lion. Les co-auteurs ont pris le parti de nous livrer une vision de la reine comprenant ses erreurs du passé, mais sans les renier. Une reine très... humaine, en somme.

voir la fiche officielle ISBN 9782756085432