parution 19 septembre 2018  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Bolchoi arena T1

Caelum incognito

Marje se découvre des capacités à dompter le bolchoi, un monde virtuel foisonnant qui permet des immersions galactiques ultra-réalistes. Or elle devient de plus en plus accro… Une aventure-réflexion fascinante sur les mondes virtuels.


 Bolchoi arena T1 : Caelum incognito (0), bd chez Delcourt de Boulet, Aseyn
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2018

L'histoire :

Pour sa première fois dans le Bolchoi, Marjorie (Marje, pour les intimes) accompagne Dana dans le vide cosmique virtuel. Toutes deux enfilent des combinaisons old school et sortent de la titanesque station, un anneau de 80km qui orbite (virtuellement) autour de Titan. Marje est émue aux larmes tellement c’est beau. Ensuite, Dana lui fait visiter le hangar aux vaisseaux, qui grouille d’activité. Elle lui présente son pote Carlos, spécialiste du design et du programme de vaisseaux. Carlos a accepté de faire un vaisseau customisé pour Marje, ce qui va prendre quelques jours. Puis pour le fun, Dana montre à Marje comment ça se passe quand on bute quelqu’un. Avec son consentement, elle flingue Steph, qui disparaît alors, comme atomisé. Se flinguer soi-même est un moyen de sortir du Bolchoi. Mais étant donné que Marje est un peu impressionnée par les armes, elles reviennent toutes deux à la réalité par un moyen plus basique : en retirant leurs visières. Elles retrouvent ainsi leurs chambres d’étudiantes. Dans les jours suivants, Marje n’aura de cesse de retourner dans le Bolchoi. Son rêve de marcher à la surface de Titan, sous des pluies de méthane liquide, va devenir réalité. Une réalité de plus en plus tangible, même…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les mondes virtuels, leur potentiel immersif spectaculaire et leurs failles psychiques ont le vent en poupe ces derniers temps, tant en BD qu’au ciné. Alors que Spielberg sort sur les écrans son Ready Player One, le duo Cadène-Falzon s’intéresse à la Alt-life et le duo Boulet-Aseyn nous absorbent dans la Bolchoi Arena. Mutant par sa tonalité et son format, cet album s’inscrit « hors collection » chez Delcourt, ce qui permet la fantaisie d’une sur-couverture souple plastifiée, accentuant l’aspect galactique de l’objet, conforme à son contenu. Car nos héroïnes qui s’aventurent dans le « Bolchoi » (rien à voir avec le théâtre moscovite : c’est juste le nom de ce monde virtuel) deviennent accro aux explorations de planètes et lunes lointaines (Titan, Mars, Jupiter…) et aux bons vieux combats de vaisseaux spatiaux, à grands coups de lasers et d’explosions qui vous atomisent. Pas grave, puisqu’on peut mourir et revenir le lendemain, mais après quelques heures de « purgatoire » tout de même. Hé oui, il faut bien une contrainte pour renforcer l’aspect ludique et générer l’addiction. Au fond, ce sont ces deux aspects que Boulet-scénariste creuse dans ce premier tome : la dépendance au virtuel, qui délivre assurément sa dose de jeu ou de grand-spectacle, et la perte de repères dans le monde réel. Des thèmes classiques dans le registre, mais parfaitement développés au contact de protagonistes attachants, et agréablement mis en scène et dessinés par Aseyn. Son trait fin, inspiré du manga pour le chara-design, s’accompagne d’une prodigieuse capacité à créer des décors et éléments futuristes crédibles et détaillés. De son côté, Boulet jongle avec les concepts virtuels et leur langage geek comme si ces technos, leurs affres et leurs effets sur les comportements sociaux étaient déjà communément répandus. C’est malin, sensé, profond et riche en réflexions, soit le nec plus ultra de la SF.

voir la fiche officielle ISBN 9782756080741