Carmen McCallum – cycle 4 : Cycle de l'eau, T12 : L'Eau du Golan (0), bd chez Delcourt de Duval, Emem, Froissard ©Delcourt édition 2012

Carmen McCallum – cycle 4 : Cycle de l'eau, T12

L'Eau du Golan

Toujours sous le controle de l'IA Dommy, Carmen doit aller chercher des informations au milieu d'une ville délabrée par la guerre. Efficace comme toujours, une fin de cycle largement à la hauteur des 11 précédents !

L'histoire : L'armée envoie régulièrement ses effectifs dans les villes à moitié détruites par les dernières guerres. Leur mission : les débarrasser des drones ayant pris leur émancipation et détruisant tout ce qui est biologique. Une patrouille a été larguée en centre-ville de Jérusalem pour liquider 199 d'entres elles. Mais rapidement, les fantassins, tombant sur un nid de machines qui n'avaient pas été répertoriées, sont débordés. Un à un, les soldats sont éliminés par les sales bêtes électroniques. Le lieutenant Kincaid ne doit la vie qu'à un petit nouveau, un bleu qu'on lui a imposé dans feu son équipe. Un bleu qui n'est autre que Carmen McCallum ! Cette dernière a été pistonnée pour faire partie de la mission qui doit amener Dommy, l'IA qui s'est implantée dans son cerveau, à récupérer des informations dans les serveurs des anciens locaux de la société Gazdrom. Au passage, Carmen doit également y retrouver un vieil ami qui repose dans un caisson de survie. Menés par Dommy, les deux rescapés passent par les sous-terrains. Mais ils se retrouvent sans eau sous un caniard de plus de 40 degrés... leur électronique embarquée leur indique que leur timing est serré : dans quelques heures, ils mourront de déshydratation...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Quatrième tome et fin du cycle de l'eau pour Carmen McCallum, qui va enfin retrouver sa liberté d'esprit ! Au scénario, Fred Duval boucle brillament cet épisode de la vie de notre héroine mercenaire en piochant dans le monde touffu qu'il construit depuis une bonne vingtaine d'années. On retrouve des personnages qu'on croyait mort et d'autres provenant de son autre (très bonne) série Travis font leur irruption dans ce 12ème opus. La puissance de la malfaisante IA Dommy ne survivra pas à un affrontement avec le talentueux… Pacman ! On prend toujours autant de plaisir à retrouver la belle, dangereuse et très sûre d'elle Carmen, dans son monde ultra technologique, préfiguration crédible de notre futur. Au dessin depuis 4 tomes, Emem fait lui aussi toujours des merveilles. Son style energique et dynamique convient parfaitement aux nombreuse scènes d'action. Les premières planches, dans une ville en ruine, sont de toute beauté. Et maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre 2013 pour découvrir la prochaine mission de l'irlandaise...

  • scénar dessin


27 mai 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Carmen murit 3 juillet 2012

    Ce 12ème tome, par son ambiance et son changement de dessin, est beaucoup plus sombre que les tomes précédent. La série continue donc à évoluer et à approfondir les personnages, sans stagner dans la facilité comme le font beaucoup d'autres séries. Donc ce tome est grandement conseillé, et il ne faut pas être rebuté par le changement de dessin, qui au final se marie très bien avec la série et l'ambiance.

    Baptiste

  • Légère deception 19 juin 2012

    Autant je trouve le scénario à la hauteur de ce que nous ont proposé les auteurs, autant le dessin me déçoit. Je ne connaissais pas Enem, son crayonné ne met pas, selon moi, suffisamment en perspective les personnages.

    zeboss


prix 13.95-5% = 13.25

sur


 Carmen McCallum – cycle 4 : Cycle de l'eau, T12 : L'Eau du Golan (0), bd chez Delcourt de Duval, Emem, Froissard ©Delcourt édition 2012

23 mai 2012

Delcourt

Neopolis

voir la fiche officielle

9782756027852

ado / adulte

Anticipation, Aventure - Action, Thriller

Carmen McCallum série en cours en France
12 albums parus Nos chroniques dans cette série :