parution 06 septembre 2017  éditeur Delcourt  collection Tapas
 Public ado / adulte  Thème Humour

Dialogues

Des divinités grecques, des personnages bibliques, des soldats, des bandits (liste non exhaustive) dialoguent dans des conditions improbables, sur des sujets incongrus. 120 tranches d’humour fun, très contemporain et bidonnant.


Dialogues, bd chez Delcourt de Karibou
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Assis peinard sur son trône, César dicte à son scribe : « Je suis venu, j’ai vu, j’ai vainquit ». « Vaincu » se permet de corriger le scribe. Décidément, sont pas faciles à manœuvrer ces verbes du 3ème groupe. Et César de tenter de piéger son scribe : « C’est quoi par exemple l’imparfait du subjonctif » pour ce foutu verbe, « que je vaincusse ? » Et le scribe de rétorquer : « Vainquisse ». César : « Enfin, j’m’en balek, chuis empereur, si j’veux j’peux changer… » Et là, le scribe excédé d’être sans cesse interrompu dans sa besogne, s’emporte…
Van Gogh apporte un cadeau à un ami. L’autre, blasé, s’attend à ce que ce soit (encore) un tournesol en peinture. Non, parce que Van Gogh est quand même pas mal obsédé par les tournesols, notamment parce qu’il trouve ça joli… mais il ne l’admet pas. L’ami lui conseille de trouver une meuf. Mais Van Gogh ne sait pas trop comment s’y prendre. « Aie confiance en toi » lui dit l’ami. « Ouais t’as raison, j’vais faire ça », décide Van Gogh. Quelques temps plus tard, il revient avec son amie Fabienne : un tournesol qu’il a affublé d’une perruque et de rouge à lèvres. L’ami n’est pas dupe mais se demande quand même pourquoi le peintre a entre temps perdu son oreille…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici un titre fort à propos, considérant son contenu. En effet, dans cet épais recueil de 120 et quelques pages en noir et blanc, le parisien Karibou s’amuse comme un petit fou – ou comme un grand couillon – à pondre des dialogues contemporains complètement décalés et rigolos, plantés dans la bouche de protagonistes au moment de situations incongrues. Exemple : un soldat se marre sur snaptchat, au lieu d’aider son copain blessé à mourir. Ces répliques déviantes jouent à fond sur l’humour absurde et improbable, et utilisent un champ lexical contemporain urbain bien senti. Surtout, Karibou trouve toujours un biais extrêmement peu adéquat au dit moment, avec jouissance et délectation. Bastien Vives avait déjà pas mal défriché le principe – un dessin minimaliste mettant en scène des dialogues bien balancés – à travers ses notes de blog (publiées aussi en version papier). Les deux ou trois personnages convoqués à chaque fois se déclinent ici dans quelques contextes récurrents. Ainsi, on assiste aux échanges entre des héros de la mythologie grecque, des grandes figures historiques (La Fontaine, Jeanne D’arc, Diogène, Napoléon…) ou mainstream (Dracula, Robinson Crusoë…), des personnages bibliques, des soldats blessés, des bandits avec flingues… Les mises en scènes sont dénuées de décors : elles plantent juste les personnages dessinés sommairement, mais selon des proportions réalistes, à l’aide d’un trait fin qui s’intéresse surtout aux contours de formes. Comme si Karibou avait recopié les traits principaux à partir de photos (allez, disons 95% de chances que ce soit la méthode employée). L’effet zygomatique fonctionne pas mal – à lire par doses successives – pour peu que vous adhériez à ce principe comique.

voir la fiche officielle ISBN 9782756094939