parution 01 novembre 2007  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Historique, Mondes décalés

Empire – cycle 1, T3

Opération Suzerain

Nodier et Saint Elme découvrent le plan machiavélique anglais et font tout pour le perturber. Fin de cycle pour une uchronie sympathique, où se mêlent humour, fantastique et complots...


 Empire – cycle 1, T3 : Opération Suzerain (0), bd chez Delcourt de Pécau, Kordey, Chuckry
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2007

L'histoire :

Réfugiés dans une lamaserie, Nodier et Saint Elme sont capturés et emmenés dans un gigantesque dirigeable. Prisonniers sans connaître l’identité de leur ravisseur, ils découvrent qu’il s’agit du général comte Von Staff, au service de la Russie du Tsar Alexandre. Nodier commence à discuter puis s’interrompt à l‘instant où il voit entrer celui qu’il appelle l’« Oupire », un certain Joseph de Maistre. Celui-ci serait un extrémiste, aux dires de Von Staff, qui enchaîne ensuite en montrant à ces deux prisonniers comment la Russie garde ses frontières aériennes : grâce à des ballons pourvus d’unités d’infanterie. Raccompagnés dans leur cellule avant le repas programmé, Nodier raconte alors à Saint Elme qui est réellement cet Oupire : un être à mi-chemin entre l’homme et la créature, qui s’abreuve de sang humain. Sur cette histoire, le repas s’annonce enfin, sans la présence de l’Oupire en question. A peine un toast est-il porté qu’il est interrompu par une attaque aérienne d’un autre dirigeable, celui de Surcouf, venu sauver les deux agents français...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec ce 3e tome se termine le premier cycle d’Empire. Une nouvelle fois, c’est un plaisir que de retrouver les deux agents français dans des aventures rocambolesques où les mythes fantastiques se mêlent à l’Histoire. L’ancien professeur d’Histoire, Jean-Pierre Pécau semble être devenu un véritable spécialiste de l’« uchronie » (l’Histoire revisitée). A l’image de L’histoire secrète (9 tomes) et du Grand jeu (sorti récemment), il nous le montre une nouvelle fois en mêlant l’Histoire officielle et ses divergences à des mythes fantastiques, le tout saupoudré d’un humour bien senti s’appuyant sur des réparties cinglantes. Ces nouvelles itérations nous font à nouveau voyager à travers tout le continent eurasien, de la Russie à l’Inde. Si le premier tiers du récit se situe exclusivement dans le dirigeable russe, la suite est beaucoup plus rythmée avec, comme à chaque tome, une bataille en bonne et due forme, des paysages colorés et un cliffhanger palpitant. Igor Kordey nous avait quelque peu inquiétés dans le second tome, avec un trait moins soigné dans les dernières planches. Cette fin d’année montre que le croate a retrouvé un regain de forme avec le Cœur des batailles et ce 3e volet d’Empire. Il nous gratifie toujours de grandes cases au sein desquelles les décors sont bien mis en avant. Les couleurs de Chris Chuckry sont encore une fois en phase avec les traits de Kordey, avec une grande variété de palette, rendant la lecture plus divertissante encore. Avec un dessin plus régulier et un scénario certes un peu plus convenu mais riche en rebondissements, cette fin de cycle nous fera attendre le nouveau avec une certaine impatience.

voir la fiche officielle ISBN 9782756009377