parution 07 janvier 2008  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Sentimental

Histoires cachées

Lors d'un week-end d'enterrement, pénétrez les secrets d'une famille, en découpant (ou non !) des planches cachetées. Un nouveau concept ludique, habilement orchestré par un duo coutumier...


Histoires cachées, bd chez Delcourt de Luciani, Colonel Moutarde
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

C’est jour de deuil dans la famille d’Antoine : son grand-père Joseph est subitement décédé. Toute la famille se rend donc dans un coin de campagne bourguignonne, pour organiser et assister aux obsèques, autour de mamie Arlette. A l’arrivée, Esther et David (les enfants d’Antoine et Sandra) sont impressionnés par le corps livide et immobile de Joseph, allongé sur le lit en costume. Pour faire diversion, leur arrière-grand-mère leur propose alors une mission : trouver le repère de Millie, la chatte rousse, qui va bientôt mettre bas. En cachette de sa femme Sandra, Antoine reçoit alors un mystérieux coup de fil et donne un rencart secret en ville, pour le lendemain midi. A l’heure du déjeuner, tout le monde se restaure autour d’une grande table. Se trouvent également présents Arnaud et Geneviève, parents d’Antoine (Arnaud est le fils d’Arlette), Catherine sa tante (sœur d’Arnaud), ainsi que le cousin Mathieu, qui dissimule lui aussi un secret. Officiellement, la question collective se pose quand au devenir d’Arlette. Elle ne peut rester toute seule dans cette grande maison. Mais ce qui préoccupe avant tout Arlette et Arnaud, c’est le livret de famille à retrouver, pour une bête formalité administrative…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le duo d’auteurs nous avait déjà épatés avec l’excellent et unique Espace d’un soir. Il récidive aujourd’hui, dans la même veine graphique féminine et légère (la griffe de Colonel Moutarde), avec un troisième one-shot une nouvelle fois très ludique ! Le châssis narratif est un week-end d’enterrement, un contexte idéal pour faire ressurgir les souvenirs et les secrets au sein d’une famille. Le concept propose cette fois au lecteur de lire une première fois l’histoire officielle, comme une BD normale, puis de recommencer en découpant au coupe-papier les 5 doubles planches insérées au fil du récit et non découpées sur leur tranche latérale. Ces parenthèses mystérieuses vous délivrent alors une autre interprétation de la vérité communément admise au sein de cette famille. C’est intelligent et habile, même si le principe n’est pas tout à fait nouveau : la série La clé du mystère l’utilise à la fin de chacune de ses enquêtes, afin que les lecteurs fassent l’effort de chercher la solution par eux-mêmes, avant de la décacheter. Bref, on n’en attendait pas moins de la part de la scénariste Brigitte Luciani, qui aime rien tant que jouer avec le potentiel de l’art séquentiel. La limite de l’exercice se trouve néanmoins dans l’unicité du principe de découpage : une fois les pages de l’album ouvertes, les lecteurs suivants auront-ils la sagesse de sauter lesdits passages (colorés en gris, pour bien les repérer) afin de « jouer » à la première lecture ? Mais abandonnons la forme pour revenir au fond. Les liens familiaux entre ces 4 générations sont d’emblée précisément et simplement exposés, afin de stabiliser le contexte. Or, c’est fou ce qu’on peut en raconter, des histoires de familles, en 46 planches (au total), et sans appesantir la narration ! Sans trop en dire sur les vérités cachées, avouons qu’elles n’altèrent pas la cohérence du récit principal, qui s’auto-suffit presque, ingénieux et léger. Attention : inutile espérer deviner ce qui se trame à l’intérieur des planches reliées ! Pour le savoir, il vous faudra effectivement découper votre bel album (une démarche toujours douloureuse) ou vous faire contorsionnistes pour une lecture périscopique. Les collectionneurs aisés auront trouvé la solution : acheter deux albums…

voir la fiche officielle ISBN 9782756015972