parution 16 janvier 2013  éditeur Delcourt  collection Histoire & Histoires
 Public ado / adulte  Thème Historique

L' Homme de l'année T1

1917 – Le soldat inconnu

Venu de Côte d’Ivoire, Boubacar doit se battre sur le front français de la première guerre mondiale. Peut-être pas l’album de l’année, mais une belle façon de replonger dans les zones d’ombre d’un conflit atroce.


L'Homme de l'année T1 : 1917 – Le soldat inconnu (0), bd chez Delcourt de Duval, Pécau, Blanchard, Mr Fab
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire :

1920. L’Etat Français choisit solennellement le représentant du soldat inconnu. Pendant cette cérémonie symbolique, le jeune deuxième classe Auguste Thin se rend dans une pièce où sont entreposés plusieurs corps de soldats de la Grande Guerre qui n’ont pu être identifiés. Le cercueil choisi, il sera ensuite acheminé à Paris pour être inhumé sous l’Arc de Triomphe, en hommage à tous ceux qui sont tombés pour la France. Quelques années auparavant, la France possédait plusieurs colonies en Afrique. En 1910, dans la région de Gabiadji, en Côte d’Ivoire, un jeune Africain, Boubacar N’dore, raconte son enfance dans son pays et son travail dans les plantations. C’est un homme grand et fort. Il est très vite enrôlé dans les troupes du blanc Joseph Sorbier, un aventurier invétéré. Avec l’armée française, Boubacar mène plusieurs missions militaires en Afrique : la protection du chemin de fer, la lutte contre les tribus hostiles… Boubacar défend si bien la France qu’il obtient le grade le lieutenant. Tant et si bien qu’au bout de quelques années, la section d’armée africaine est appelée à se rendre en France pour participer à l’effort de guerre… une guerre mondiale. Boubacar reste sous les ordres du capitaine Sorbier et la section qui va se battre sur le front sera commandée par l’illuminé colonel De Forest. L’enfer commence…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La première guerre mondiale est un thème largement exploré en bande dessinée. Pourtant, pour le tome inaugural de cette collection s’intéressant aux destins d’illustres inconnus à travers l’histoire, les auteurs le prennent par un prisme peu évoqué de ce conflit (pas seulement en bande dessinée d’ailleurs) : les tireurs africains et leur combat pour la métropole pendant la première guerre mondiale. A travers le jeune Ivoirien Boubacar, devenu hypothétiquement le célèbre Soldat inconnu, le lecteur assiste aux grandes lignes du conflit militaire le plus terrible de notre Histoire. De nombreuses étapes importantes de la Grande Guerre sont retracées de façon subtile et discrète : les conditions effroyables dans les tranchées, la bêtise des hauts gradés et notamment du boucher Nivelle, la bataille de Verdun, la bataille de la Somme, les mutineries et les représailles avec des soldats fusillés… Boubacar aura tout traversé dans cette période terrible et les scénaristes Jean-Pierre Pécaud, Fred Duval et Fred Blanchard, s’appliquent à raconter de façon réaliste cette affreuse guerre. Ainsi, les auteurs dénoncent les conditions inhumaines de cette guerre, l’attitude sanguinaire des officiers et le racisme latent des soldats français. A ce propos, l’œuvre est une remise en questions utile de la France et de son traitement esclavagiste des noirs pendant le conflit. Avec un pied de nez formidable au destin et une trouvaille rocambolesque et ironique à la fin de l’album, les auteurs passionnés d’histoire (Jean-Pierre Pécaud était maître auxiliaire dans ses débuts professionnels) remettent les pendules à l’heure en rappelant que l’Afrique a souffert de la guerre et a été littéralement sacrifiée, comme du bétail utile à l’abattoir. Un devoir de Mémoire utile encore aujourd’hui… L’album vaut aussi et surtout pour sa qualité graphique. Mr Fab (tout droit sorti des studios de cinéma où il dessinait des costumes) offre une prestation époustouflante. Tout jeune dans le métier et pourtant déjà virtuose, Mr Fab est capable de tout représenter avec une qualité impressionnante. Admirez les décors far-west du Maroc (qui rappelle sensiblement le regretté Jean Giraud), les trognes patibulaires des officiers français, la beauté nègre, la crasse des tranchées… Les couleurs peuvent être magnifiquement éclatantes quand elles représentent le pays de Boubacar, puis crépusculaires quand on plonge dans l’enfer de Verdun. Mr Fab est autant capable de représenter l’amitié profonde que les horreurs de la guerre. A ce titre, certaines scènes sont cauchemardesques, tant la violence et la mort se diffusent sur le papier. Une bien belle œuvre, donc, au scénario classique mais intéressant et au graphisme remarquable.

voir la fiche officielle ISBN 9782756029184