parution 16 octobre 2019  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

La Horde du contrevent T2

L'escadre frêle

Un vaisseau de fréoles permet à la horde de faire une pause sur son épuisant chemin venteux. Un temps de doutes et de remises en question, au cours d'une aventure magnifiquement adaptée du roman d’Alain Damasio.


La Horde du contrevent T2 : L'escadre frêle (0), bd chez Delcourt de Henninot, Georges
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

La 34ème horde poursuit l’harassante mission rituelle qu’elle a entamé il y a 27 ans : marcher groupé, face au puissant vent qui balaye en permanence leur monde, jusqu’à l’Extrême Amont. Un objectif qu’aucune des 33 précédentes hordes n’a jamais atteint, en huit siècles. Ils sont 17 à former cette horde, emmenée à un rythme infernal par l’obstiné traceur Golgoth. Derrière lui, Sov Strochnis le scribe consigne au jour le jour leur éprouvant périple et leurs rencontres. En effet, tandis qu’ils traversent un territoire de hautes herbes, un immense objet volant parfaitement identifié les survole et se pose à proximité. C’est l’escadre frêle, un équipage appartenant à la caste des Fréoles, des éologues qui se dédient à une vie aérienne plus festive et doucereuse. Le commodore Elkin accueille les membres de la horde à son bord, qui accepte volontiers quelques heures de repos – et c’est aussi, évidemment, l’occasion de faire une fête. Elkin salue leur courage – ils ont 3 ans d’avance par rapport à la précédente horde – et leur donne des nouvelles de la précédente horde : elle s’est arrêtée et installée à la cité de Camp Bòban, après avoir échoué à passer le défilé de Norska, sans doute l’épreuve la plus difficile qui les attend dans, approximativement, 4 années de marche. L’annonce de ce renoncement met Golgoth en rage. Une horde peut mourir, mais elle ne doit jamais renoncer…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Eric Henninot s’est lancé dans un sacré défi : l’adaptation en 5 (ou 6) tomes du roman SF d’Alain Damasio, La horde du contrevent. Dans un monde futuriste et une planète différente de la nôtre, un groupe d’aventuriers obéit à un rite ancestral qui leur prendra une vie entière : marcher contre le vent, jusqu’à un point ultime que nul n’a jamais atteint. Le lecteur philosophe verra dans ce pitch simple une formidable allégorie de la vie et de ses incessants obstacles à surmonter. Pour autant, Henninot reste bien ancré dans le concret et le respect de l’aventure et de la civilisation imaginées par Damasio. Dans ce second tome, les doutes se greffent aisément à la fatigue (27 ans qu’ils marchent, tout de même…), lors d’une rencontre avec l’équipage d’un splendide « navire volant » insectoïde (voir couverture). On ne vous en dit pas trop pour ne pas trop divulgâcher… D’un côté, on comprend de mieux en mieux les rouages sociaux de cette étrange civilisation, tout en acceptant de se laisser perdre à d’autres moments par un vocabulaire pas toujours évident. On regrette cependant que certaines séquences soient peu explicites, sans que cela apporte quoique que ce soit au suspens (par exemple, la séquence centrale du combat aérien, plutôt ardue à suivre). Graphiquement, le dépaysement est de nouveau garanti. Les paysages de ce monde venteux (notamment la double page 64-65 avec vue panoramique sur la « flaque » !) jouent énormément sur la puissance du souffle épique (souffle, c’est le mot !).

voir la fiche officielle ISBN 9782756072159