parution 16 août 2018  éditeur Delcourt  collection Série B
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Mondes décalés

Luftballons T3

La montagne du diable

Les Russes lancent l'offensive, tout en espérant être discret pour mieux se préparer. Une uchronie sur la guerre froide, pas si éloignée de la réalité, et qui se clôt de façon intéressante.


 Luftballons T3 : La montagne du diable (0), bd chez Delcourt de Pécau, Vicanovic-Maza, Fernandez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2018

L'histoire :

L'URSS fait feu de tout bois et n'hésite pas à utiliser tous les stratagèmes pour l'emporter sur les Etats-Unis. Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev et Andropov ont décidé de faire exécuter le général Soulasky par un avion MI-24. Ce « sacrifice » va permettre d'éteindre la méfiance des Américains. Cela va également leur permettre de lancer les dernières hostilités. Le plan commence dans la mer de Barentz. Les Échos soviétiques détruisent sans sommation le destroyer USS Coontz. Leur transmission est également brouillée ce qui rend la frappe quasi invisible. La voie est donc libre pour les parachutistes russes qui attaquent la base de Thullé, au Groenland. L'invasion est rapide et particulièrement efficace. Pendant ce temps, à Berlin, on ne comprend pas bien ce qu'il se passe. En raison de mauvaises conditions climatiques, l'état-major ignore ce qu'il se trame. Cependant, un message radio informe que la base de Thullé a des problèmes. Pendant ce temps, à la RFA, l'espion Micha lance la deuxième partie de l'opération soviétique...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La guerre froide fut une période délicate et l'équilibre a failli être rompu à de nombreuses reprises. Jean-Pierre Pécau imagine ici une uchronie bien proche de la réalité, où la guerre est à deux doigts d'éclater. Le dernier tome de la série est d'ailleurs sans appel : le début montre clairement que les hostilités ouvertes sont lancées et laisse présager le pire. Dans un rythme effréné et après un départ bourré d'actions, les forces en présence ne se cachent presque plus et attaquent à visage découvert. C'est presque un cauchemar éveillé que l'on vit, avec la menace de la bombe nucléaire. Finalement, cette supposition ne devait pas être loin de la réalité de l'époque. Conjecturant presque le pire, Pécau imagine ensuite comment les deux opposants (américains et soviétiques) vont réagir. C'est alors une deuxième partie toute différente qui s'amorce, avec une intrigue façon récit d'espionnage. Pour ce faire, les nombreux camps et coups tordus des Russes permettent d'avoir un final dense et complexe. Ces deux parties résument à peu près ce qu'est cette série consacrée à la guerre froide : un mélange d'espionnage et de combats aériens. Le dessin est tout aussi agréable que le reste avec, en plus, de beaux « portraits » de personnages connus de l'histoire (on reconnaîtra entre autres François Mitterrand !). Une conclusion prenante et divertissante, qui a le mérite de dépeindre ce qu'aurait pu être cette période trouble et complexe.

voir la fiche officielle ISBN 9782413001621