parution 22 février 2017  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Terra Prime T3

Deuil

Le docteur Arck fait d'incroyables aveux à Élise, tandis que les (nombreuses) forces en présence sur la planète Terra Prime révèlent leurs velléités et antagonismes. Une narration éparse et barbante, au service d'un intéressant univers de SF.


 Terra Prime T3 : Deuil (0), bd chez Delcourt de Ogaki, Ropers
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Le titanesque vaisseau terrien Victoria III s'est écrasé sur une lointaine planète vivable pour les humains. La majorité des colons a péri, les 23 000 survivants ont bâti une ville au pied de l'épave de leur vaisseau-monde. En dépit des perturbations électro-magnétiques que produit la planète, une organisation sociale, politique, technique et alimentaire s'est recréée, dans un contexte de conflit larvé avec les indigènes autochtones, les lorons. Les années passent, les postures politiques se radicalisent. La colonie humaine est dirigée par trois « sages », qui veulent intégrer de force les lorons à la civilisation humaine. De son côté, l'humaine Élise se met en couple avec Aétios, un loron qui est devenu chef de sa tribu. Ils ont un fils, Melvin, qui tisse une connexion curieuse avec le minerai bleu de la planète, la pierre du héros. Cette ressource permet entre autre de neutraliser les ondes électromagnétiques de la planète. Élise est alors enlevée par le Dr Arck, un scientifique humain aux ambitions de démiurge : il prône la création d'une nouvelle espèce capable de vivre dans le vide intersidéral. Tout en tentant de rallier Élise à sa cause, Arck fait une révélation incroyable à Élise, quant à ses origines. Pendant ce temps, Aétios part à la recherche de sa femme, tandis que les lorons mènent une guerre incessante contre les humains. Il ignore que Melvin est lui aussi parti à la recherche de sa mère, en compagnie de la jeune Tina et de son robot E-Gen. Par un concours de circonstances, tous trois retrouvent Aétios dans un canyon aride...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L'aventure extra-terrestre Terra Prime se poursuit, toujours sous la houlette de l'auteur complet Philippe Ogaki. En gros fana de science-fiction, ce dernier tisse une histoire politique, technologique et ethnique complexe, qui s'étale à chaque tome sur plus d'une centaine de planches, au format comics, séquencées par un chapitrage proche de la publication en fascicules. En propos de fond, Ogaki aborde la traditionnelle question de la colonisation / intégration au mépris des racines culturelles ; mais aussi quelques idées propres à la science-fiction, dont la vie dans l'espace. Hélas, cet aspect a quasiment disparu de ce tome 3, qui met en scène assez maladroitement, en différentes séquences alternées, les velléités divergentes de plusieurs acteurs, sur fond de guerre entre les aliens poilus lorons et les humains. Le bât blesse essentiellement sur le plan de la psychologie des personnages, très caricaturale, voire encore des décisions et postures qui n'en finissent pas de se justifier sous des flots de dialogues rasoirs. Autant Ogaki est brillant lorsqu'il s'agit de planter des décors extraterrestres spectaculaires, ou des environnements technologiques qui feront rêver les amateurs de SF, autant il lui manque un scénariste capable de canaliser son inspiration folle en une narration équilibrée et attachante. Il est vraiment dommage que l'auteur perde ses nombreux personnages et espèces dans des dissensions pseudo-politiques, des origines particulières superfétatoires et des éclaircissements étiolés : tout cela ne rend pas honneur aux moyens graphiques mis en place pour définir un univers prometteur.

voir la fiche officielle ISBN 9782756081441