parution 01 novembre 2008  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Guerre

Une brève histoire de l'avenir T1

Dans un futur proche, quatre amis d'enfance prennent part chacun à leur manière aux métamorphoses profondes de notre monde. Un récit d'anticipation touffu mais diablement intrigant, aux prémices fort prometteuses.


Une brève histoire de l'avenir T1, bd chez Delcourt de Pécau, Damien, Fernandez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Août 2012. Une bombe nucléaire explose à Jérusalem, faisant plus de 10 000 morts. L’identité du commanditaire reste inconnue : cela peut très bien être n’importe quel groupe extrémiste. Les tensions diplomatiques sont à leur paroxysme, les cours du pétrole s’envolent, la bourse plonge, les hautes instances des trois grandes religions monothéistes sont désarçonnées… Tout le monde craint la 3e guerre mondiale. Une nouvelle secte apparait, composée de survivants irradiés par la bombe, on les appelle « les 1000 ». Cinq ans plus tard, Tom, étudiant en médecine, vient assister à un match de « cross » (sorte de football violent) où le joueur vedette est son ami d’enfance Jack, capitaine des Falcon. Il assiste tranquillement à la rencontre, de la tribune, lorsque Jack est percuté par un adversaire et emmené à l’infirmerie. Il ignore alors que la situation dans les vestiaires est plus grave que prévue : Jack semble insensible au traitement de choc que lui inocule l’équipe médicale. Dans la tribune, Tom croise curieusement une autre amie d’enfance, Marie, une roublarde professionnelle. Il ignore aussi que celle-ci vient d’être engagée comme « passeuse » pour la milliardaire chinoise Lady Shan, propriétaire de l’équipe des Falcon, et donc de Jack. Marie lui demande de la dépanner d’un patch antidouleur et lui échange un sachet contenant une autre drogue. Puis elle se sauve… avant de le rappeler via son oreillette, lui demandant de fuir rapidement le stade : il a la sécurité aux trousses…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Homme de lettres, économiste et/ou conseiller d’Etat multi-casquettes, Jacques Attali a rédigé en 2006 un essai qui est devenu un best-seller. Une brève vision de l’avenir est une extrapolation d’un futur probable de notre humanité, à partir de ce que l’on sait de l’histoire et de la science d’aujourd’hui. Données climatiques, démographiques, sociales, mouvements des marchés, terrorisme, influences religieuses, progrès techniques, évolution des mœurs et des systèmes politiques… tout a été savamment analysé par Attali. Et vu le background du personnage (diplômé de Polytechnique, des Mines, de Science Po et de l’ENA, conseiller pour Mitterrand, Sarkozy et l’ONU) et ses talents de visionnaires, on peut lui accorder une certaine compétence en la matière. Initialement écrit en 2006, l’essai prend tout son sens aujourd’hui, au vu des récentes dérives de notre système économique mondialisé. Voilà aujourd’hui la chose transposée à l’univers du 9e art, sous le patronage avisé de l’écrivain (il a notamment signé la préface). C’est logiquement Jean-Pierre Pécau, spécialiste des uchronies (Empire), des nouvelles technologies (Zentak) ou de l’Histoire parallèle (L’histoire secrète) chez Delcourt, qui assume la lourde tâche de rendre digeste la vision anticipatrice d’Attali. Le résultat s’avère logiquement bavard (il faut condenser un essai en 3 tomes de BD), mais l’ensemble est particulièrement convaincant, pour peu qu’on reste bien concentré. Le découpage est bien amené et l’on arrive à suivre sans trop de difficulté le destin croisé de quatre amis d’enfance, au sein d’un monde futuriste bien assis, mais qu’on doit apprivoiser à chaque case. Après avoir passé le récit à sa moulinette, Pécau a demandé à son fidèle partenaire d’Arcanes majeurs, Damien, de l’accompagner pour le dessin. Dans un genre sensiblement différent de ses précédentes œuvres, le dessinateur s’en sort pas mal. Les cases de catastrophes sont intéressantes, les cadrages sont judicieux et malgré une belle densité de scénario, il parvient à insuffler les respirations nécessaires. On peut juste émettre des regrets quant à la colorisation qui, bien qu’assez bonne dans sa globalité, pêche parfois avec des teintes décalées ou des ambiances peu lisibles. Malgré un sujet qui aurait pu être indigeste, les auteurs se sortent fort bien de cette adaptation et réussissent l’exploit de captiver et d’intriguer sur les destins de ses quatre jeunes gens. Un bon début…

voir la fiche officielle ISBN 9781756013329

  • Sa note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

Ce qu'un autre en pense sur la planète BD :

L'idée d'écrire une fiction à partir d'un essai de Jacques Attali est originale. Il faut reconnaitre qu'une planète sans États réduite à un marché mondial inquiétant et chaotique dirigé par une classe dirigeante (appelée par Attali les hypernomades), offre une toile de fond très intéressante. La vitrification totale de Jérusalem rappellera d'ailleurs aux amateurs de science-fiction le tragique destin de Dune vitrifiée à la fin de l'Empereur-Dieu. Certains des héros de cet album sont des exécutants de bon niveau, cadres, ingénieurs, chercheurs. D'autres œuvrent à ce qu'Attali appelle « l’hyperdémocratie », via leur travail dans des organisations non gouvernementales. L'album reste très fidèle à cette trame décrite par l'essai et les personnages ne brillent pas par leur épaisseur : ils ne sont que des archétypes d'humains tels qu'imaginés par Attali. Ainsi, l'histoire ne démarre pas vraiment, les liens entre les personnages sont assez fictifs, justifiés par ces étés passés jadis ensembles. Cette restriction étant formulée, il faut reconnaître à cet album une grande efficacité, que se soit dans les dialogues et les découpages et une grande lisibilité, renforcée par un trait précis et des couleurs maîtrisées. Il n'en reste pas moins que le cadre de cette histoire semble hélas sous-exploité.