parution 01 février 2009  éditeur Delcourt  collection Terres de Légendes
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Conte - Féerie, Horreur

Veillée funèbre

Un étudiant en philosophie est recruté de force pour exorciser une défunte infestée par les forces du mal. Adaptation d'une légende slave tirée d'une nouvelle de Gogol, baroque et terrifiante !


Veillée funèbre, bd chez Delcourt de Muller, Lereculey, Pieri
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2009

L'histoire :

Jadis, dans les contrées enneigées de l’Europe de l’est… Thomas Brutus, étudiant en philosophie à Kiev, est convoqué par le recteur de son université. Ce dernier lui annonce qu’un riche seigneur a fait envoyer une escorte et une kibitka (traîneau), pour le ramener en sa propriété. En effet, sa fille est mourante et dans ses dernières volontés, elle a expressément demandé que ce soit lui, et lui en particulier, qui lise à ses côtés les prières des agonisants. Thomas ne comprend pas trop pourquoi mais… il n’a pas le choix. Le voilà convoyé vers des contrées reculées, aux côtés de cosaques aux mines patibulaires. Impossible de leur fausser compagnie ! Le soleil est couché depuis longtemps, lorsque Thomas arrive chez son hôte. On l’installe alors dans l’écurie. Hélas, une servante réveille la maisonnée le lendemain matin en s’écriant que la demoiselle est morte. Le seigneur fait venir Thomas devant lui et lui demande qui il est et pourquoi sa fille avait émis pareille demande. Thomas l’ignore… jusqu’à découvrir enfin la jeune femme dans son cercueil. Les souvenirs lui reviennent alors en un éclair : un jour, perdu dans la campagne sauvage, lui et deux compagnons avaient demandé le gîte à une vieille dame, pour leur éviter de servir de repas aux loups. La vieille l’avait alors séparé des autres et placé dans l’écurie. La nuit venue, elle l’avait réveillé pour lui imposer une improbable et féerique chevauchée dans la nature ! Avant d’en mourir d’épuisement, Thomas s’en était sorti à l’aide d’incantations exorcistes, qui avaient métamorphosé la vieille en belle et désirable jeune fille…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette Veillée funèbre aujourd’hui publiée au sein de la collection Terres de légende de Delcourt aurait presque pu rejoindre le catalogue Ex-libris de la même maison d’édition. En effet, ce conte slave un peu bizarre est l’adaptation relativement fidèle de Vij, une nouvelle fantastique de Nicolas Gogol. Fortement imprégnée de l’ambiance des contes fantastiques russes, la trame de l’histoire dénote avec les légendes issues de notre folklore, imprégné des contes de Grimm, Perault ou autre Andersen. Elle est pourtant telle que décrite ci-dessus : un étudiant en philosophie pratique un exorcisme sur une belle défunte, avec laquelle il participa jadis à une chevauchée éreintante – au sein stricte du terme – sous les traits d’une sorcière. L’étudiant succombera au terme de trois nuits d’exorcisme, après avoir rencontré Vij, le gnome maléfique aux paupières qui pendent jusqu’au sol ( !). Eeet oui, les contes russes sont surprenants. Surprenants, mais néanmoins terrifiants ! Sous les crayons de Jérôme Lereculey (et les couleurs de Lorenzo Pieri !), les 3 nuits d’exorcisme vécues par le héros face à l’ectoplasme de la jeune femme – yeux noirs, dents acérées, teint blafard, corps en lévitation – sont réellement pétrifiantes, et rappellent les meilleurs productions du genre. A la lecture, on entendrait presque les sifflements sataniques et la saturation de chuchotements prononcés à l’envers… Mais rien n’effraie Lereculey. Qu’il s’agisse de dépeindre un paysage enneigé, une vision onirique, l’intérieur d’une église richement enluminée, ou une attaque dantesque des forces du mal (racines et ronces galopantes…), le dessinateur ne ménage pas sa peine ! Rappelons que Lereculey a déjà livré, et de somptueuse manière, les 9 tomes d’une légende venue de l’ouest, Arthur. A noter : le dessinateur s’affranchit pour la première fois de la tutelle de David Chauvel, scénariste de toutes ses précédentes œuvres, pour s’accoquiner avec… sa compagne (ouf), Martine Müller, pour qui il s’agit du tout premier scénario…

voir la fiche officielle ISBN 978275613169