parution 01 mars 2019  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Historique

Avant T1

Mumu la batarde

Avant… on pouvait avoir 3 femmes encombrantes, reconstruire son camp tous les 2 jours, chasser les grands fauves et idolâtrer des déesses de terre glaise. Une aventure préhistorique (semi-)parodique, par un duo d’auteurs inattendu mais chevronné.


 Avant T1 : Mumu la batarde (0), bd chez Dupuis de Yann, Lereculey, Usagi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2019

L'histoire :

En des temps préhistoriques ancestraux, le guerrier Smilodon revient dans son clan au terme d’une campagne de chasse. Son rhinocéros laineux tracte derrière lui le cadavre d’un gros hippopotame bien charnu. Sa fille Musaraigne et son fils Petit Mulot sont ravis, ils vont pouvoir manger de la viande ! Ses trois femmes qui se jalousent ou minaudent espèrent qu’il va remettre un peu d’autorité dans sa famille… Mais Smilodon annonce qu’il n’a pas le temps : il doit se confectionner une nouvelle hache. Or, il consacre plutôt son temps à quelques galipettes avec Marmotte Fouisseuse, une 4ème femme. Pendant ce temps, les enfants repèrent un danger : une horde de mammouths est en train de se diriger vers le campement et ne saurait tarder à le piétiner. Mais ils sont quelque peu dissipés et « oublient » de prévenir les adultes. Résultat : les mammouths déferlent, détruisent les huttes et il y a quelques morts. Mais bon, c’est comme ça. Maintenant, il faut tout reconstruire… Or les désidératas des femmes à ce sujet étant trop contradictoires pour Smilodon, il laisse le sorcier Koudou gérer ça. Lui part sculpter des rochers en forme d’arcs-en-ciel pour accomplir un rite. C’est alors que les enfants préviennent leur père : Gros Mocassin d’Eau a été emportée par un gros fauve, il faudrait peut-être songer à la sauver. Chouette, un peu de sport pour Smilodon…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quand un dessinateur de haut vol, mais souvent sage (Jérôme Lereculey), rencontre un scénariste chevronné mais parfois provoc’ (Yann), cela aboutit à cette première collaboration inattendue et ovniesque. On pourrait définir Avant comme une version parodique de Rahan, en raison de son contexte préhistorique et de son personnage central aux cheveux de feu. Or contrairement à Rahan, Smilodon a une famille… pesante et il ne s’encombre guère de scrupules. Le ton parodique de ses aventures et de celles de ses enfants (surtout) est un entre-deux difficile à définir. Yann essaie tantôt de retranscrire la mentalité sauvage et intellectuellement limitée de l’époque… et puis il balance des répliques fun et contemporaines et livre ses personnages aux actes les plus burlesques (bam, un coup de hache dans la tronche du sorcier). Lereculey ne s’adonne pas à sa griffe artistique la plus aboutie, mais même en s’orientant vers un style plus régressif, son trait a tout de même de la gueule. Il met en scène avec force décors naturels et expressivité de personnages une préhistoire crédible, sans anachronisme flagrant (mis à part les mamelons des femmes sans doute trop ronds et tétonnesques pour l’époque). Le sticker en couverture alerte que cet album pourrait réjouir les lecteurs de plus 12 ans (une manière astucieuse de le déconseiller aux moins de 12), en raison de « scènes bestiales, sanglantes, poilues, fessues, mammelues ». Rien de méchant, à l’exception d’un impertinent étui pelvien, tout cela reste très soft. Mais surtout loufoque ! Vers quoi ce duo d’auteurs est-il en train de nous amener ? L’aventure se poursuivra sur un tome 2…

voir la fiche officielle ISBN 9782800174570