parution 06 juillet 2018  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Campbell T5

Les trois malédictions

Alors que Campbell et les siens sont sur le point de mettre la main sur le plus fabuleux des trésors, le duel final entre le pirate et son frère approche à grands pas. Le grand final d'une excellente série familiale sur la piraterie.


 Campbell T5 : Les trois malédictions (0), bd chez Dupuis de Munuera, Sedyas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2018

L'histoire :

Sur l’ile de San Brandamo, Campbell, ses deux filles et leurs alliés n’ont jamais été aussi prêts de mettre la main sur le plus fabuleux trésor que puisse espérer un pirate. Cependant, alors qu’ils font chemin vers un ancien temple, une tribu d’aborigènes leur tombe dessus ! Ni une ni deux, Genova, la petite dernière de Campbell, passe à l’action sans se poser de questions. Dans un style rappelant celui de sa défunte mère, la jeune fille met K.O pas mal d’adversaires, alors que Luca le blond profite de l’action pour prendre son courage à deux mains et déclarer ses sentiments à Itaca, la première fille de Campbell. Puis soudain, lorsque le chef des aborigènes constate que Campbell possède la boussole olmèque, il stoppe ses hommes et se met à parler en latin. Heureusement, Thésaurus connait cette langue et malgré l’accent des habitants de l’île, il comprend que ces derniers ne leur veulent plus de mal et leur offrent même l’hospitalité. Pendant ce temps, Inferno, le frère de Campbell, vient de débarquer sur l’île avec son armée de soldats britanniques. Prêt à en finir une fois pour toutes avec son frangin, Inferno reçoit, comme à chaque pleine lune, la visite du fantôme de sa belle-sœur, Fanny Morgane, qui lui rappelle ses trois malédictions…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après deux ans d’attente et la gestion entre deux de la série Zorglub, José-Luis Munuera nous fait enfin découvrir le chapitre final des aventures de la famille Campbell. L’auteur nous avait habitués depuis le début à proposer deux récits, l’un dans le passé sur la jeunesse du héros et l’autre dans le présent. Ici il nous en offre un troisième dans le futur, alors que la petite dernière Campbell, Genova, est devenue une adulte et surtout une redoutable pirate. On passe alors de manière très efficace entre les trois récits tout aussi plaisants, rythmés par l’humour et l’action. Dans celui du passé, se profile l’ultime révélation sur la manière dont Inferno a tué la femme de son frère. Dans le présent, on s’approche du combat fratricide inévitable entre les deux pirates. Et enfin, dans le futur, on a très envie de découvrir ce que sont devenus les différents personnages clés de la série. Vous l’aurez compris, cette série familiale épique dans le monde de la piraterie ne déçoit nullement pour cet ultime chapitre. Côté dessin, là aussi c’est top ! Toujours dans sa patte « disneyenne », Munuera offre de somptueux décors, tout comme d’amusantes trombines caricaturales à ses nombreux personnages. Sans oublier les excellents clins d’œil disséminés ici et là. Quant aux couleurs de Sedyas, elles sont aussi très réussies. L’idée de changer le ton des couleurs en fonction de l’époque du récit est excellente. Cela aide à passer d’un récit à l’autre sans se perdre. Ne passez pas à côté de cet excellent final, qui tient toutes ses promesses !

voir la fiche officielle ISBN 9782800170428