parution 05 juin 2009  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Le tempérament de Marilou

L'amant de Marilou est retrouvé mort près de l'auberge de son mari. La police soupçonne immédiatement ce dernier et l'arrête. Nouvelle réédition d'un diptyque, un peu fade comparé aux autres...


Le tempérament de Marilou, bd chez Dupuis de Servais, Raives
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2009

L'histoire :

Marilou est une jeune vagabonde qui va où la vie l'emmène. Un soir d'orage, elle se réfugie au café frontière « le fond de l'oubli » et propose à l'aubergiste ses services de servante, en l'échange du gîte et du couvert. Trois ans plus tard, Marilou épouse Godefroid, l'aubergiste, pour le meilleur et pour le pire. En effet, depuis l'arrivée de Marilou, Godefroid est le plus heureux des hommes et ses affaires n'ont jamais été aussi bonnes. Le café qui a été rebaptisé « Chez Marilou » ne désemplit pas. En plus, il possède maintenant un service de pompe à essence dont s'occupe Pétrus, le jeune amant de Marilou. Or, un jour, Godefroid retrouve Pétrus mort, à proximité de l'auberge. La police constate qu'il a été tué d'un coup de pierre sur le crâne et qu'il a ensuite été déplacé. En effet, le café se situe pile sur la frontière franco-belge : après avoir tué Pétrus en France, l'assassin l'a apparemment ramené sur le territoire Belge pour éviter les assises françaises et la guillotine. Dès le début de l'enquête, Marilou informe la police des relations qui la liaient au pompiste. Elle précise aussi que son mari était parfaitement au courant et que ça ne le dérangeait pas. Cependant, suite au témoignage du voisin, la police arrête tout de même Godefroid et l'emmène loin de Marilou, qui se retrouve seule pour gérer le café. Elle qui a toujours détesté être seule…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cette nouvelle réédition de l'œuvre de Servais reprend le chemin du diptyque en un seul album (une formule délaissée durant les tomes La tchalette et Isabelle). Ces deux parties furent initialement et respectivement publiées fin 2003 et début 2004. Hélas, autant entrer directement dans le vif du sujet : ce diptyque fait clairement partie des moins bons, en comparaison des précédents. Entre le moment où Pétrus est assassiné et celui des révélations finales, il ne se passe en effet pas grand-chose… et on s'ennuie ferme. Un nouvel arrivant au café, des actes troubles de la part du voisin, une reconstitution du crime… Rien n'arrive vraiment à nous captiver, ni à nous faire patienter. Même à l'instant fatidique, les révélations ont un petit côté abracadabrant et déçoivent par leur manque de réalisme. On a même du mal à croire au happy end ! Passé cela, les fans se trouveront face à du Servais pur jus, tant dans la manière à laquelle est orchestré le récit, qu'aux niveaux du graphisme, classique et agréable. Cependant, on ne peut s'empêcher de focaliser sur la lenteur de l’action : l'histoire tire véritablement en longueur. Une seule intrigue de 48 pages aurait été largement suffisante…

voir la fiche officielle ISBN 9782800144238