parution 01 septembre 2002  éditeur Dupuis  collection Aire libre
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Historique

Le vol du corbeau T1

Le vol du corbeau

Une cavale romantique dans un Paris sous l’occupation allemande. Jean-Pierre Gibrat reprend les ingrédients qui avaient fait le succès du Sursis, et c’est drôlement une bonne idée !


Le vol du corbeau T1 : Le vol du corbeau (0), bd chez Dupuis de Gibrat
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2002

L'histoire :

Sous l’occupation allemande, Jeanne passe la nuit derrière les barreaux d’un petit commissariat de quartier parisien. Elle a été dénoncée et des armes ont été trouvées chez elle. Elle profite d’un bombardement allié et de l’opportunisme de François, un compagnon de cellule, pour prendre la fuite par une lucarne. Entraînée malgré elle de terrasses en corniches, elle se tord la cheville et se trouve contrainte à passer la nuit sur les toits avec lui. Une nuit pluvieuse et fraîche, durant laquelle ils confrontent des conceptions morales bien antinomiques...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quand Le sursis est paru il y a 4 ans, les critiques ont salué unanimement la qualité du travail de Jean-Pierre Gibrat. Et le public a suivi, à juste raison. Il faut dire que la technique dite de la couleur directe, utilisée de manière éblouissante, est un peu à la bande-dessinée ce que le Don Perignon est aux champagnes : le nec plus ultra ! Le récit qu’il entame dans ce premier tome est le frère jumeaux de celui qui réunissait Cécile et Julien dans Le sursis. Une histoire simple, qui reflète ce que pouvait être la vie sous l’occupation. Les études de personnages, de décors, de modes vestimentaires et de la société de l’époque sont strictement les mêmes. Et ça tombe bien, parce que c’est exactement ce qu’on voulait.

voir la fiche officielle ISBN 9782800131412