parution 01 avril 2002  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Humour, Guerre, Western

Les Tuniques bleues T45

Emeutes à New-York

La conscription est critique chez les tuniques bleues : l’armée achète le sang des pauvres. Un épisode plus emprunt d’histoire que les précédents, mais qui n’oublie pas l’humour.


Les Tuniques bleues T45 : Emeutes à New-York (0), bd chez Dupuis de Cauvin, Lambil, Léonardo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2002

L'histoire :

Lincoln a bien du souci avec ses effectifs armés. Sur le front, la guerre lamine ses troupes, en ville, la conscription obligatoire ne fait plus recette. Pour s’y soustraire, il suffit de pouvoir payer 300 dollars. La révolte gronde dans les rues de New-York. Une bande de pilleurs résiste aux forces de police et saccage les rues. A leur tête, Patrick Merry, un irlandais violent. Il se rebelle contre les inégalités, les bourgeois, les noirs qu’il estime responsable de la guerre et les médias qui font le jeu de l’armée. Persuadé de la cause qu’il défend, Lincoln décide donc d’envoyer des factions militaires de combat dans les rues de la ville. Et forcément, quels sont les deux olibrius qui se font coincer entre le peuple et l’armée ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est devenu un plaisir renouvelé régulièrement : à chaque année son épisode des tuniques bleues. On retrouve donc dans cet album un célèbre duo de la BD : le sergent Chesterfield, au militariste primaire et au patriotisme naïf, et le caporal Blutch, dont la philosophie humaniste empiète largement sur la fumisterie. On prend grand plaisir à fêter leur trente années d’engueulade. Multipliant les anecdotes authentiques, Raoul Cauvin signe dans ce 45e tome, un scénario, certes moins caustique que les précédents, mais plus enclin à éclairer le lecteur sur un épisode méconnu de l’histoire de la guerre de sécession américaine. Il pousse même le détail jusqu’à reproduire fidèlement des gravures d’époque dans les cases. Au graphisme, Willy Lambil souligne l’histoire de manière vivante et fidèle. Sans être le meilleur de la série, cet album ne dénote pas sur le ton tout en se permettant une parenthèse historique plus forte que dans les autres albums.

voir la fiche officielle ISBN 9782800131801