parution 31 octobre 2014  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Humour, Guerre, Western

Les Tuniques bleues T58

Les tuniques bleues se mettent au vert

Blutch et Chesterfield sont réquisitionnés pour rapporter des fruits et légumes depuis les zones arrières cultivées, afin d’endiguer une épidémie de scorbut. Une bonne idée de départ, pour un développement standard…


Les Tuniques bleues T58 : Les tuniques bleues se mettent au vert (0), bd chez Dupuis de Cauvin, Lambil, Léonardo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2014

L'histoire :

Le médecin des yankees est formel : une épidémie de scorbut est en train de faire des ravages au sein de l’unité de cavalerie du général Alexander. Causée par un manque d’aliments frais, cette maladie s’attaque en premier aux gencives, qui ramollissent et font tomber toutes les dents des contaminés. A terme, pour les victimes, c’est la mort dans d’atroces souffrances. Au QG, l’État-Major décide donc une mission de ravitaillement vers l’arrière, afin d’en rapporter des fruits et des légumes frais. Evidemment, ce sont Blutch et Chesterfield qui s’y collent. Pour une fois, Blutch est franchement ravi : une mission vers l’arrière l’éloigne des combats ! A contrario, la dignité de Chesterfield en prend un coup : manipuler des cageots, ça n’est pas digne d’un soldat… Qu’importe, les voilà partis en charrette. Ils trouvent, en premier lieu, un verger. Leur propriétaire n’est cependant pas favorable à se faire dépouiller : l’armée lui a déjà pris son fils et ses chevaux. Ils poursuivent donc plus en arrière et trouvent un fermier dans son champ de navets, de choux et de carottes. Celui-ci accepte qu’on charge ses récoltes dans la charrette… mais en échange d’un tarif commercial relativement élevé. Blutch et Chesterfield repartent donc une nouvelle fois bredouilles…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il est tout de même exceptionnel qu’une série de l’âge d’or de la BD perdure en 2014, toujours animée par le même duo d’auteurs. Raoul Cauvin et Willy Lambil sont au 9ème art ce que les Rolling Stones sont au rock’n roll. On note certes quelques facilités mécaniques et séquences de délayage, mais dans l’ensemble, l’idée de départ, le rythme et l’humour demeurent encore bien verts, pour des papys. Or de vert, c’est justement ce dont ont besoin nos Tuniques bleues dans ce 58ème opus, pour endiguer l’épidémie de scorbut qui sévit dans leurs rangs. Un article préambule explique en effet le lien entre cette maladie, qui s’attaque en premier à la dentition, et la carence d’alimentation végétale que connait la troupe. Ce sera la mission du célèbre duo, puisque leur recrutement pour des expéditions improbables est devenu la ritournelle de la série. Cette bonne idée de départ mise à part, le reste de l’album se déroule comme une bobine narrative attendue. Blutch et Chesterfield croisent leur vieil ennemi Cancrelat (la couverture n’en fait pas mystère) et rentrent évidemment avec un bilan plus que mitigé. On attend déjà la mission du tome 59.

voir la fiche officielle ISBN 9782800161013