N'embrassez pas qui vous voulez, bd chez Dupuis de Sowa, Revel ©Dupuis édition 2012

N'embrassez pas qui vous voulez

Tenter d'embrasser sa camarade de classe peut sembler anodin, sauf sous le régime stalinien où le moindre acte est surveillé à la loupe. Un excellent one-shot qui nous fait découvrir la vie durant la dictature soviétique...

L'histoire : Avec son école, Viktor se rend au cinéma pour regarder pour la troisième fois Tout pour lui, un film racontant l'histoire d'un garçon prêt à tout pour honorer sa patrie et voir Joseph Staline en vrai. Pendant la projection, Viktor essaye d'embrasser sa copine Agata qui le repousse en hurlant. Entendant le cri, l'institutrice stoppe la séance afin de savoir ce qui se passe. Agata s'explique et la séance est stoppée pour de bon, tout le monde rentre à l'école. Viktor se retrouve alors dans le bureau du directeur pendant que son institutrice interroge ses camarades de classe qui le connaissent le mieux. Le directeur de l'école passe un savon à Viktor lorsqu'il apprend que ce dernier a tenté d'embrasser son amie en pleine projection d'un film sur Staline. Non seulement l'enfant ne s'est pas intéressé au film, mais en plus son acte a empêché toute son école de le regarder. Viktor a beau se défendre en expliquant qu'ils ont tous déjà vu ce film et qu'ils le connaissent par cœur, cela ne calme pas le directeur. De son côté, l'institutrice tente de découvrir ce que Viktor fait en dehors de l'école. Son ami Piotr explique qu'ils aiment inventer des histoires en se basant sur une revue d'illustrés écrite en français... et qu'ils ne comprennent pas. En poussant son interrogatoire, l'instit découvre alors que Viktor a reçu cette revue d'un ami étranger de son père qui l'aide à publier un livre dans un pays où cela est autorisé...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après six tomes de sa série autobiographique Marzi, Marzena Sowa se lance dans son premier récit de fiction. Néanmoins, la scénariste place son récit dans un contexte historique bien réel, à savoir la société stalinienne qu'elle a bien connu. À travers les yeux d'un jeune garçon, de ses trois copains, de leurs parents, leur institutrice et leur directeur, on découvre la vie en pleine dictature soviétique. On y voit comment une simple tentative de bisou, qui passerait parfaitement inaperçu chez nous, peut prendre une ampleur surréaliste dans un régime où l'on n'est pas libre de vivre. Via cette anecdote, la scénariste nous fait parfaitement ressentir ce que peut être la vie dans un pays où personne ne sait réellement comment se comporter et où tout le monde semble un peu perdu. Quelqu'un qui ne montre pas suffisamment son attachement à Staline peut disparaître du jour au lendemain ; a contrario, quelqu'un qui se montre trop pro-Staline aussi, car il éveille des soupçons. De même n'importe qui peut être soupçonné, dénoncé et atterrir en camp de concentration, sans la moindre preuve. Ainsi, nombreux sont ceux qui adoptent un double comportement, selon qu'ils sont en public ou tranquillement chez eux (l'institutrice, par exemple). Or dans la sphère privée aussi il faut faire attention, car les murs ont des oreilles... Le récit est particulièrement prenant et pédagogique. Malgré la dureté de la situation, Marzena Sowa y insuffle de l'espoir grâce à cette bande d'enfants. La scénariste a confié la mise en images du one-shot à une autre femme, Sandrine Revel. Ses dessins sont une vraie réussite, ils rendent le récit encore plus poignant, malgré une colorisation un peu sombre due à un souci d'impression (qui sera réglé très prochainement lors d'un deuxième tirage). Cela dérange surtout dans les scènes de nuit où les détails sont parfois bien masqués. Quelque soit la version, cet album reste une superbe histoire à découvrir.

  • scénar dessin


30 août 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 20.50-5% = 19.48

sur


N'embrassez pas qui vous voulez, bd chez Dupuis de Sowa, Revel ©Dupuis édition 2012

24 août 2012

Dupuis

voir la fiche officielle

9782800150925

ado / adulte

Chronique sociale, Politique

N'embrassez pas qui vous voulez série terminée en France
1 album paru, 1 prévu