parution 01 juin 2012  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Thriller, Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Seuls – cycle 2, T7

Les terres basses

Les enfants s’allient pour trouver le moyen de sortir de leur quartier qui s’enfonce : échelle de pompier ou parapente ? Sans compter une attaque de zombis et un fantomatique sauvage… Un 7ème opus de nouveau (très) riche en occurrences fantastiques !


 Seuls – cycle 2, T7 : Les terres basses (0), bd chez Dupuis de Vehlmann, Gazzotti, Usagi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2012

L'histoire :

Les tensions entre le clan du Soleil dirigé par Saul et le petit groupe d’enfants menés par Leïla et Dodji, se sont gravement envenimées. Un violent combat a poussé le petit groupe à fuir à bord d’un bus anglais. Cependant, alors qu’ils cherchent à quitter la « zone rouge », ils s’aperçoivent qu’ils sont tous prisonniers de leur quartier. En effet, le sol s’est affaissé sans qu’ils s’en aperçoivent, découpant routes et immeubles alentour. Une haute falaise circulaire les tient donc désormais prisonniers d’un large quartier de la ville. Quand il prend conscience de cet obstacle nouveau, Saul cesse d’exciter la rivalité et « pactise ». Ensemble, ils ont l’idée d’utiliser un camion de pompier, pour sortir de la fosse par la grande échelle. Or une perturbation électromagnétique au niveau de la caserne empêche tous les moteurs de démarrer… Les enfants doivent donc unir leurs forces pour tracter un camion jusqu’au pied de la falaise. Ce faisant, le jeune Terry est terrorisé par un reflet dans un rétroviseur : il aperçoit un gamin sauvage aux yeux injectés de sang ! Puis tous découvrent aussi avec horreur que les enfants qui ont disparu sont regroupés ici, en meute et zombifiés ! Saul assouvit alors ses penchants meurtriers en flinguant à bout portant une poignée de ses anciens camarades zombifiés. La fuite par la grande échelle devient donc imminente… mais ils s’aperçoivent qu’elle est désormais trop courte : le quartier continue en effet de s’enfoncer ! Dodji et Saul ont alors l’idée d’utiliser des parapentes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Chaque épisode de Seuls est un succès assuré au près d’un lectorat-cible âgé de 9 à 14 ans… mais les qualités addictives de la série fonctionnent tout aussi bien jusqu’à 77 ans, voire beaucoup plus. Le principe narratif est un peu celui de la série TV Lost, mais appliqué à un milieu urbain et juvénile : ici, des enfants sont piégés esseulés dans une grande ville où il se produit des évènements fantastiques à hautes tensions, complètement inattendus et apparemment sans rapports entre eux. Le premier cycle de 5 tomes avait permis aux jeunes héros d’avancer un postulat a priori cohérent pour expliquer leur drôle de condition : ils sont morts et ils se trouvent ensembles dans une sorte de purgatoire, dont ils doivent sortir. La preuve : quand ils meurent, ils ressuscitent ! Or, cette hypothèse est remise en cause dans ce second cycle… Les rouages de cet univers sont loin d’être aussi simples. Et d’ailleurs, moult nouveaux évènements viennent de nouveau tout complexifier dans ce tome 7, où il y a désormais des enfants « zombis » (la putrescence des corps en moins), le quartier qui s’enfonce, un enfant sauvage terrifiant (mais uniquement en reflet) et surtout, que sont les 15 familles ? Qui est l’enfant-minuit ? Autre petite nouveauté, à classer au rayon romantique : il y a aussi des bisous sur la bouche… dont certain pour le moins imprévus. Fabien Vehlmann rivalise donc d’inventivité et insuffle une sévère dose de rebondissements et d’action à ce tome haletant… et force Bruno Gazzotti à livrer 54 planches d’un dessin semi-réaliste toujours très appliqué, pour pouvoir tout caser. Le cliffhanger hallucinant nous laisse une nouvelle fois sur notre faim.

voir la fiche officielle ISBN 9782800153131