parution 01 octobre 2009  éditeur Editions de la Gouttière  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Conte - Féerie

Petite souris, grosse bêtise

Une fillette qui collectionne les bêtises veut capturer la petite souris - celle qui récolte, la nuit, les dents sous l'oreiller - pour épater les copines. Une histoire toute gentille, bizarrement coincée entre 2 publics...


Petite souris, grosse bêtise, bd chez Editions de la Gouttière de Dauvillier, Kokor
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Editions de la Gouttière édition 2009

L'histoire :

Pendant que sa mère lit un ouvrage sur les difficiles relations mères-filles, la jeune Suzie fait de la peinture. Pour changer de couleur, elle trempe son pinceau jaune dans le pot bleu et le ressort… tout vert, une teinte qu’elle ne désirait pas du tout obtenir. Elle s’énerve, en met un peu partout et sa mère l’envoie se calmer dehors. Suzie shoote donc dans son ballon et va embêter son père, en train de bricoler sous le châssis de sa voiture. Ce n’est pas trop le moment de le déranger… lui non plus. Alors pour se venger de ces adultes pas rigolos, Suzie lui pique sa boîte à outils, l’abandonne plus loin et s’en va gambader ailleurs, avec son ballon. Or, dans son accès de « bêtisite » aigue, elle envoie son ballon par-delà la falaise, dans la mer. Il ne lui reste plus qu’à explorer cette grange délabrée au fond du champ. C’est super drôle, le foin : on peut se jeter dedans de très haut, ça fait même pas mal. Suzie grimpe à l’échelle, se lance dans le vide, chute dans l’épais matelas de brindilles et recommence… jusqu’au moment où elle aperçoit qu'une petite souris l'espionne. Suzie décide de s’en faire une amie et se met à la courser, jusqu’à se cogner contre un mur, dans l’anfractuosité duquel la souris s’est réfugiée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour inaugurer les éditions « de la Gouttière », alias le département éditorial du festival de BD d’Amiens On a marché sur la Bulle, le scénariste Loïc Dauvillier s’est allié au dessinateur Kokor, pour une histoire toute gentillette. Initialement, on ne voit pas trop où veut en venir Dauvillier… Suzie fait des bêtises, c’est certain. Puis on sent poindre la grosse bêtise de trop et le lecteur adulte craint que le récit verse dans la tragédie sordide… D’autant plus que le dessin et la mise en scène de Kokor, dynamiques et maîtrisés, entretiennent la confusion : une échelle, une falaise, la sensation de vertige guette. Et pourtant, rassurez-vous, la tension est une fausse piste : dans une seconde partie le propos s’éclaire, tout à fait innocent. Il s’agit en fait de jouer avec le symbole de la « petite souris », vous savez celle qui vient chercher les dents tombées, quand on les met la nuit sous l’oreiller. Suzie fait alors la maligne auprès de ses copines, en croyant pouvoir la capturer... Hélas ! Le lecteur enfant (celui qui croit encore à la petite souris) n'aura pas accès aux doubles niveaux de lectures, mais peut-être tout autant de mal à discerner où les auteurs voulaient en venir. Curieuse, donc, cette histoire toute simple (et toute courte : 32 planches et peu de textes) en forme de conte, sans réel « dénouement », dont le sujet se destine avant tout aux enfants, mais dont le découpage et les cadrages modernes semblent s'adresser à un public plus adulte.

voir la fiche officielle ISBN 9782952407526