parution 15 novembre 2012  éditeur Editions Lapin  Public ado / adulte  Thème Humour, Mondes décalés

Papa Sirène et Karaté Gérald

Papa Sirène et Karaté Gérald forment un duo de choc : ensemble, ils vont par exemple gagner le droit d'habiter indéfiniment dans la Tour Eiffel... Un concentré d'humour absurde et de non-sens. Peu engageant et sans grande inspiration.


Papa Sirène et Karaté Gérald, bd chez Editions Lapin de Monde
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Editions Lapin édition 2012

L'histoire :

Prison : Papa Sirène se retrouve en prison par le plus grand des hasards. Tatouages par centaines sur le corps, il devient le détenu le plus respecté du Bloc C. Les combats de rue n'ont plus de secret pour lui et, en plus, il excelle en cours d'art appliqué, vue la plastique de l'enseignante. Bientôt, il deviendra un fugitif, une fois sorti du labyrinthe carcéral...
Le déluge : Karaté Gérald fait des grimaces depuis une heure, mais Papa Sirène ne semble pas le remarquer. Il n'aurait pas le temps. De fait, il s'occupe de soigner les petits enfants d'Inde depuis plusieurs semaines. Karaté Gérald est en fait jaloux et tente d'attirer l'attention de son ami par tous les moyens : il lui montre une photo d'un meuble qu'il vient de monter...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L'album Papa Sirène et Karaté Gérald regroupe toutes les histoires parues sur le blog de l'auteur, la plupart retravaillées pour la version papier, plus des inédits. Partant du postulat selon lequel le réel manque de sens, Geoffroy Monde manie l'art de l'absurde et du non-sens pour mieux révéler l'insignifiance de l'existence. D'où une posture débile, grotesque et burlesque, complètement assumée. Ici, « chaque aventure est plus absurde que la précédente, tout en étant plus idiote que la suivante (et plus débile que celle immédiatement après). » Reste à savoir s'il faut comprendre la phrase au premier ou au second degré. Car une fois lues, les historiettes, qui préfèrent rire de la vanité du monde plutôt que de s'en lamenter, tirent plus de bâillements que de fous rires francs. Outre qu'elles tournent en rond, les saynètes bavardes révèlent un humour qui tombe le plus souvent à plat, et les personnages demeurent transparents, sans charisme. Avec cette question insistante : qu'a voulu nous dire l'auteur ? Pas grand-chose, sans doute, sinon que le réel n'a pas plus de sens que le duo débile formé par deux personnages qui, en s'accouplant, réussissent quelques exploits insoupçonnés : former un pont ou un tunnel... Pourquoi pas. Mais ni drôle, ni inventive, la BD se révèle ennuyeuse et décevante, d'autant plus lorsqu'on lit l'« à propos » publié sur le site de l'auteur, offrant une analyse très intéressante de sa vision de l'Art et de la vie. Dommage qu'elle apparaisse peu dans le livre.

ISBN 9782918653370