parution 22 janvier 2009  éditeur Emmanuel Proust Editions  collection Trilogies
 Public ado / adulte  Thème Esotérique, Chronique sociale, Sentimental

Anathème T1

Car tu es née poussière

A la mort de son père, Gabe hérite d'une malédiction. Elle s'exorcise aussitôt et doit dès lors cohabiter avec l'incarnation d'un démon ! Au-delà du satanisme standard, une réflexion sur la destiné et le libre-arbitre...


 Anathème T1 : Car tu es née poussière (0), bd chez Emmanuel Proust Editions de Bauthian, X-aël
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2009

L'histoire :

Une bouteille d’alcool en main, un chauffard sème la panique dans les rues d’une ville. Soudain, l’apparition d’un enfant devant ses roues, l’amène à donner un coup de volant et l’homme finit sa course folle dans le fleuve. C’était le père de Gabe. A son enterrement, celle-ci se sent enfin soulagée. Elle avait fuit depuis des années cet ordure d’alcoolique qui insultait et brutalisait sa mère. Mais alors qu’elle quitte le cimetière, un avocat la rattrape et lui annonce son héritage : une malédiction ! Incrédule, Gabe consulte néanmoins le rapport officiel de psychanalyse qu’on lui transmet : son père était atteint de « troubles de l’attention » et autres chronicisations psychotiques… et cela semble héréditaire. La voilà bien ! Puis, voilà qu’à son tour, elle aperçoit soudain un enfant sur l’autoroute, qui fait face au véhicule de son amie Leila et elle manque de provoquer un accident. De retour chez elle, elle poursuit l’étude du dossier psy de son père et notamment les lettres de dément qu’il a laissées. Une violente et inhabituelle dispute avec son voisin (et ex-petit-ami) achève de la miner totalement. Elle décide donc d’écouter le conseil de Leila et consulte une voyante. Celle-ci lui indique la procédure pour un auto-exorcisme : un pentacle dessiné sur la moquette de son appart et quelques incantations à la noix. Contre toute attente, un évènement ahurissant se produit…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après s’être faite remarquer en 2008 avec l’excellent Effleurés (avec Saulne au dessin), la scénariste Isabelle Bauthian s’associe aujourd’hui à X-Aël, pour une Trilogie satanico-sentimentale ( !) chez Emmanuel Proust. Cet album est le premier pour cette dessinatrice, qui met en place un style graphique encore parfois maladroit (ex : la pichenette dans la clope p.34), mais prometteur. Pour le fond, cette mise en bouche nous présente avant tout une héroïne, Gabe, à qui il arrive un truc pas courant-courant : elle hérite d’une malédiction. D’une vraie ! Très logiquement, elle suit le petit manuel de l’auto-exorcisme à domicile et se retrouve avec un démon à ses basques, incarné en un beau et séduisant jeune homme… Rien de nouveau dans le satanique standard, pensez-vous ? Pas vraiment. Une fois qu’il s’est affranchi des aspects grand-guignolesques inhérents au genre satanique, le récit révèle sa vraie nature. Le biais fantastique n’est en fait qu’un trompe-l’œil qui permet à miss Bauthian d’aborder des thématiques qui lui sont chères, à savoir l’individu(e) révolté(e) dans la société, la notion du libre arbitre et, bien sûr, le jeu de la séduction. Le temps de quelques dialogues, dans un square ou dans un bar, tantôt le démon clame son amour des bonheurs simples et terrestres, tantôt Gabe brigue la pleine maîtrise de son destin ou conchie l’hypocrisie individualiste. C’est habile : si le dico définit initialement un « anathème » sous sa connotation religieuse de « malédiction », le terme s’est aujourd’hui généralisé, assimilé à la mise à l’index d’une personne ou d’une idée. Bref, on adhère, on s’attache, même si on ne sait pas encore très bien où tout cela va nous mener. D’autant plus que le cliffhanger nous abandonne lâchement en plein désarrois ! Les deux tomes à venir se font déjà cruellement attendre.

voir la fiche officielle ISBN 9782848102191