parution 12 septembre 2003  éditeur Emmanuel Proust Editions  collection Trilogies
 Public ado / adulte  Thème Historique

Hauteclaire T1

Le bonheur dans le crime

La vie d'une jeune femme charmante et énigmatique, également Maître d'escrime. Une aventure de cape et d'épée à l'image de son dessin : peu convainquant.


 Hauteclaire T1 : Le bonheur dans le crime (0), bd chez Emmanuel Proust Editions de Bollée, Lacou, Dupas
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2003

L'histoire :

A Bordeaux, en 1630, le Juge du Roi est saisi de la mise en accusation de Madame Hauteclaire de Torquemada. Il fait venir en son palais 3 personnages qui ont connu, d’une façon ou d’une autre, cette femme mystérieuse. Le docteur Torty commence alors un récit étonnant. 27 ans auparavant, le maître Gil de Torquemada profite d’un grand tournoi d’escrime pour ouvrir la première salle d’arme de Bordeaux. Au fil des années, il apprend son art à sa fille unique, Claire. A sa mort, elle devient l’unique professeur d’escrime de « La pointe au corps », déconcertant ses élèves masculins autant par la maîtrise de son art que par sa beauté inaccessible. Puis, du jour au lendemain, peu après le mariage d’un de ses disciples, le comte de Savigny, Hauteclaire disparait sans mot dire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Hauteclaire, une nouvelle série dans la collection Trilogie (car l’histoire sera contée en… 3 tomes) , nous propose de découvrir les aventures d’une femme exceptionnelle, belle et sauvage. Laurent-Frédéric Bollée parait moins en forme sur cette fiction historique que sur London Inferno. Il se débarrasse aisément du délicat morcellement en 3 volets, par l’intervention de 3 personnages qui raconteront chacun la Hauteclaire qu’ils connaissent. Malheureusement, si cette jeune femme est le sujet central de l’histoire, cette dernière n’en reste par moins une énigme totale pour le lecteur. On en apprend ni plus ni moins sur elle que le Juge du Roi lui-même. Difficile de s’attacher à un personnage qui parait froid même dans l’amour et nous reste inconnu à l’issu de ce premier tome. Cette absence d’implication du lecteur tient également peut-être à la narration, mise en relief par un témoin oculaire des allers et venues d’Hauteclaire. Les dialogues sont peu nombreux, et le docteur Torty n’a finalement pu qu’observer la femme, sans jamais lui avoir réellement parlé. Le dessin ne rachète malheureusement pas ces petits défauts. Les visages sont grimaçants et difformes. Et la jeune femme est belle, mais de loin…

voir la fiche officielle ISBN 9782848100357