parution 20 mai 2009  éditeur Fluide Glacial  Public adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Titine au bistrot T3

Le paradis est ici

A l'ANPE ou en voyage au Potocombo, Titine atteint de nouveau des sommets de vulgarité et d'abêtissement. 7 historiettes trash, corrosives et bidonnantes, qui permettent à Lindingre de parfaire une héroïne pas piquée des vers (quoique).


 Titine au bistrot T3 : Le paradis est ici (0), bd chez Fluide Glacial de Lindingre
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Fluide Glacial édition 2009

L'histoire :

Titine à la baignade : A l'approche de l'été, Titine s'inquiète. Quand elle sera en maillot, on va voir tous ses bourrelets, car malgré la multiplication de sa consommation de clope par 4, elle n'a pas perdu un gramme. Sa cousine Sylvie lui cause alors d'une solution miracle : l'électrogym, un appareil qu'on colle à ses bourrelets, et qui fait du vrai sport de muscles sans se fatiguer, et que même Lova Moor en a un ! Faut juste penser à le retirer avant de se baigner dans la piscine...
Titine à L'ANPE : Aujourd'hui, Titine fait la queue pour mettre à jour sa situation sur une borne de l'ASSEDIC. En compagnie d'une joyeuse équipe de cas sociaux, elle participe à un groupe-formation « Mise en demeure », au pôle réunion...
Titine chez les verts : En ce moment, Titine couche avec Dany, un militant écolo plus connu sous son nom de code « Poireau de l'apocalypse ». De fil en aiguille, celui-ci lui propose d'intégrer sa cellule clandestine révolutionnaire, et donc d'enfiler, pour commencer, un pull kaki en laine qui gratte...
Titine au Potocombo : Le jour de la kermesse au lycée technique de Bouffy (le petit frère de Titine), celui-ci a une idée de génie pour gagner la tombola. Il scotche le bulletin réponse à la télé pendant une semaine, et puis il se frotte avec son short en lycra contre Cyndi, la fille du dirlo qui va faire le tirage au sort. Par la magie de l'électricité statique, bingo, ça ne manque pas : le premier prix est pour Titine et Bouffy ! Ils gagnent une semaine « all inclusive » au Potocombo !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vous avez fait pipi de rire devant la famille Groseille ? Vous avez jubilé avec le film Le bonheur a encore frappé ? Vous devez donc absolument vous intéresser à cette Titine emprunte de glamour, de volupté et de picon bière (aussi, un peu). Impératrice de la beaufitude, championne du pet de vagin, Titine porte le jogging sans soutif et la gitane maïs à la commissure des lèvres comme nulle autre. Dans la même veine comique que les délires trash, ruraux et acerbes de l'équipe de Groland, Lindingre nous gratifie ici d'un nouveau recueil d'historiettes distinguées, élargissant encore – s'il en était possible – le potentiel sordide de son héroïne. En 7 sketches, on la retrouve cette fois avec un électrogym autour des bourrelets, puis fluctuant dans une réunion absconse de l'ANPE, puis tutrice d'un oncle débile grimé en Johnny Hallyday, puis aux prises d'un groupe écolo radical, puis en stage de force de vente, puis en voyage au Potocombo (avec conso d'alcool à volonté), et enfin devant faire face à un grave problème de soif. S'appuyant sur des dialogues jouissivement décérébrés et éminemment percutants, les historiettes durent de 3 à 5 pages, à l'exception de Titine au Potocombo, qui s'étale sur presque la moitié de l'album. Sur cette dernière aventure, malgré un style graphique toujours « gros groin » relativement sommaire, on reconnaîtra avec extase le clin d'œil à Tintin au Congo (le chef des rebelles). Titine, c'est trop du bonheur.

voir la fiche officielle ISBN 9782858159499