parution 20 août 2015  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Espionnage, Politique

Grandes oreilles et bras cassés

Une enquête fouillée autour de la vente par une société informatique d'un système de surveillance du net à la Libye de Kadhafi. Une aventure journalistique racontée par celui qui l'a menée, en l'occurrence Jean-Marc Manach.


Grandes oreilles et bras cassés, bd chez Futuropolis de Manach, Nicoby
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2015

L'histoire :

Amesys, une société informatique française, a conçu au milieu des années 2000 un système extrêmement performant qui permet d'organiser la surveillance globale des communications électroniques, au niveau si nécessaire d'un état. Un outil puissant qui, dans les mains de dirigeants peu scrupuleux, peut devenir une arme absolue de contrôle des populations et un outil de répression terrifiant. Le colonel Kadhafi, par l'intermédiaire d'hommes d'affaires influents des deux côtés de la méditerranée, va se porter acquéreur du système. Le régime libyen est pourtant régulièrement sous les projecteurs et condamné par des résolutions de l'ONU. Mais son influence et sa richesse sont considérables, et ses liens avec une frange importante de la politique française sont forts. De Ziad Takiedine à la campagne électorale d'Edouard Balladur, de Nicolas Sarkozy à son ministre de la défense, de nombreux noms apparaissent dans l'enquête de Jean-Marc Manach. Spécialiste de la protection des données informatiques, connu de tous les journalistes d'investigation, animateur d'un blog influent, il mène une enquête sans concession qui met chacun face à ses responsabilités. Expliquant comment il a su utiliser les propres armes du net pour démasquer les agissements cachés. Et rendre visible le fossé entre les discours et les actes.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On apprend beaucoup de choses dans ce recueil de faits qui débute avec la vente par une société française d'un système de surveillance du net à Mohammar El Kadhafi. Un long monologue qui relate des années de travail d'un journaliste indépendant, et les relie aux grands noms de la politique française. Pour tous ceux qui n'ont pas tenu la distance des articles de journaux sur des événements clés qui ont fait l'actualité (on remonte jusqu'à l'attentat de Lockerbie et cet avion abattu par la Libye), la mise en perspective est édifiante. On devine que l'auteur Jean-Marc Manach voit le format BD comme une manière supplémentaire de toucher le grand-public avec le résultat d'un travail très approfondi. On voit d'un œil différent le rôle actuel d'Edward Snowden et le manque de soutien dont il fait l'objet de la part de nombreux pays, tout en réalisant qu'il n'est pas le seul à tenter de démasquer les atteintes à la libertés organisées par les services de surveillance des états démocratiques. Mais il faut reconnaître que la technique narrative de la bande dessinée rencontre ici une difficulté, très peu d’événements étant relatés, ce qui impose au dessinateur Nicoby des efforts multiples pour varier les angles d'une conversation. Il tente de s'en sortir avec une parodie des Pieds Nickelés pour mieux se moquer des représentants des sociétés sans scrupules qui vendent ces systèmes de surveillance. Mais avec des limites évidentes dans ce qu'il est possible de faire pour donner vie à ce qui s'apparente à un article de journal précis et documenté. Les quelque 100 pages se terminent de manière assez peu explicable sur une critique des articles mal informés du Monde sur des sujets similaires, ce qui, pour être probablement exact, n'a pas la même portée que l'ensemble du livre. Quoi qu'il en soit, il faut saluer l'effort de publication de cette enquête sans concession par l'éditeur Futuropolis. Même si, techniquement parlant, la lecture de cet album n'est pas forcément plus agréable que ne l'aurait été un article de magazine appuyé par des documents photos.

voir la fiche officielle ISBN 9782754812504