parution 01 juin 2006  éditeur Futuropolis  collection 32
 Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Chronique sociale, Guerre

Guerres civiles T1

Alors que la France est ravagée par une guerre civile, des auteurs de BD tentent d'amener un éditeur japonais à son ambassade parisienne. Un concept original et réaliste...


 Guerres civiles T1, bd chez Futuropolis de Ricard, Morvan, Gaultier, Galopin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2006

L'histoire de la série :

De nos jours, pour d’obscures raisons politiques, la France implose en de multiples factions régionalistes. Une guerre civile éclate, mettant le pays à feu et à sang. Les auteurs de cette histoire sont eux-mêmes plongés dans l’horreur quotidienne. Obligés d’affronter 1000 questions de survie, ils prennent conscience qu’ils ne se connaissaient peut-être pas si bien que ça…

L'histoire :

Alors que la France a sombré dans une guerre civile sanglante opposant des dizaines de factions régionalistes, Jean-David, sa compagne Frédérique et l’éditeur japonais Kyoshi ont rejoint Paris en voiture. Leur but : déposer Kyoshi à l’ambassade du Japon, sans doute la seule chance de ce dernier de pouvoir quitter le bourbier français dans lequel il est tombé au moment même de son arrivée. Ils découvrent tout d’abord une capitale presque plus calme que la ville de Reims qu’ils ont quitté. Avant d’essayer de se débarrasser de leur hôte, ils passent voir leur pote Sylvain. Ce dernier, qui vient de retrouver son appartement pillé et saccagé, accepte de les aider avant de s’exiler dans une région plus calme. Le 8e arrondissement dans lequel se situe l’ambassade est entièrement bouclé par l’armée qui protège les infrastructures institutionnelles du pays. Heureusement au barrage, l’un des officiers reconnaît Jean-David, qui a servi sous ses ordres lors de sa période militaire à Mourmelon, 15 ans auparavant. Il les autorise à rejoindre l’ambassade, mais en laissant leur véhicule sur place…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’idée de départ de cette « uchronie » est originale et pourtant toute simple : les auteurs se mettent eux-mêmes en scène dans leur propre quotidien familial et professionnel… à cela près que le contexte politique est abominable : pour d’obscurs motifs régionalistes, les français s’entretuent en une guerre civile fratricide. Les lieux où nous nous sentons d’ordinaire en sécurité revêtent à présent un caractère bien plus menaçant. L’horreur peut surgir à l’angle de la rue, au moment où nous nous y attendons le moins. Il n’est plus temps de philosopher sur les concepts de lâcheté ou de devoirs, lorsqu’une rafale de mitraillette ou un obus de tank risque à tout moment de vous réduire en bouilli. Quelle sorte d’humains serions nous en temps de guerre ? C’est la question-baseline vers laquelle se propose de tourner cette série de la collection 32, prévue pour durer 9 tomes. Relativement contemplatif, le premier tome nous laissait découvrir ce cadre hallucinant. Nous y découvrions notamment, de manière anecdotique mais avec un certain amusement, l’ambiance de l’atelier 410TTC de Reims où sévissent Morvan, Buchet, Lerolle, Bengal… Cette suite plonge un peu plus les protagonistes-auteurs dans le vif du sujet : déposer un éditeur japonais à son ambassade ressemble à une expédition commando à hauts risques, et tourne en véritable carnage. Coscénariste, Sylvain Ricard transpose au territoire français l’expérience qu’il a vécue au Liban durant les années de guerre (lire Clichés Beyrouth 1990). Appliqué à la narration efficace de Jean-David Morvan, le résultat est scotchant, l’angoisse permanente. La modernité du style graphique employé par Christophe Gaultier, un simple crayonné contrasté, parfois tremblotant mais néanmoins d’une grande justesse, ajoute encore au réalisme du récit. Une expérience passionnante à lire et à suivre avec intérêt, au sein d’une collection 32 décidément très enthousiasmante…

voir la fiche officielle ISBN 9782754800181