parution 07 mai 2013  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Politique, Humour

Le Sourire de Mao

Dans une Wallonie indépendante et fascisante, qui achète la dépouille de Mao pour le prestige, des jeunes gens se font tragiquement manipuler. Une subtile allégorie politique (peut-être pas si) fantaisiste...


Le Sourire de Mao, bd chez Futuropolis de Cornette, Constant, Constant
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2013

L'histoire :

Dans un avenir proche (ou une réalité parallèle), la Belgique a fini par faire sécession : désormais, la Wallonie et la Flandre sont séparées. Dirigée par le président Francis Delcominette, surnommé « le capitaine », la Wallonie a orienté sa politique selon un ordre nouveau quelque peu fascisant. Symbole de ce dynamisme retrouvé, de jeunes volontaires œuvrent au sein des « Fauves de Hesbaye », des groupes para-scouts à la botte du Capitaine. Pour imposer son état sur la scène internationale, Delcominette achète également à la Chine, à prix d'or, la dépouille de Mao Tsé-Toung ! Et afin d'accueillir ce prestigieux cadavre embaumé, un gigantesque « Espace Espoir », à la fois musée et centre de réinsertion pour délinquants, est en chantier. Dans ce curieux contexte, Ludmilla, une « Fauve » d'origine asiatique, arbore fièrement un T-shirt à l'effigie de Mao et prépare avec son groupe un grand meeting de Delcominette. Jeune adulte vendeur dans une épicerie et adepte de natation, Antoine suit quant à lui ces festivités à la télé, avec un regard critique envers cette politique. Il partage cette vision avec sa mère, ingénieure au ministère de la Mobilité et des Transports. Antoine apprend aussi aux infos qu'un « Fauve », un chef de groupe, a été froidement flingué ce jour-là par un jeune chômeur dans un bar. Il ignore qu'il va bientôt être amené à rencontrer ces deux jeunes gens et que son destin va bientôt basculer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le scénariste Jean-Luc Cornette et le dessinateur Michel Constant, tous deux de nationalité belge, s'attaquent cette fois à un sujet plus sérieux que leurs productions habituelles, sans toutefois se départir de leur marque de fabrique fantaisiste. La fable politique douce-amère qui en ressort explore des pistes tellement dingues qu'elles en deviennent crédibles. Ici, la Wallonie a fait sécession sous l'impulsion d'un dirigeant néo-rexiste populiste, dont la propagande s'appuie sur des jeunesses para-militaires qui ne s'embarrasse guère de culture. Ce contexte est plausible dans le sens où il reproduit le repli nationaliste allemand des années 30. Il prend tout son piquant lorsqu'on découvre, avec jubilation, que cette caricature de fasciste s'inspire – pour la forme – de la figure de Mao Tsé-Toung. Au point d'acheter et de décentraliser en Belgique la dépouille embaumée du célèbre leader chinois ! Sur ce décorum original, se noue un imbroglio limite parodique de manipulations en cascades, auquel participent malgré eux les jeunes protagonistes. On peut faire confiance à Cornette pour emprunter des voies inattendues dans cet enchevêtrement savant de destins tourmentés. Sans avoir l'air d'y toucher, sans être moralisateur non plus, à la manière d'une allégorie légère et pertinente, l'album extrapole beaucoup de vérités sur les risques du repli identitaire actuel : ample arbre des tragiques possibles, importance de la culture et manipulation de la jeunesse. Le style graphique humoristique ultra limpide et impeccable de Constant permet de relayer cette vision sans plomber l'ambiance et en empruntant néanmoins une finalité guère savoureuse. Une fiction politique légère qui a du fonds et qui marque !

voir la fiche officielle ISBN 9782754806022