parution 01 mai 2008  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Les ensembles contraires T1

La genèse d’une amitié pure entre Christophe et Eric, deux pongistes dotés de caractères différents. Un récit autobiographique scénarisé à 4 mains, en une sorte d’« auto-hommage » sincère et poignant…


Les ensembles contraires T1, bd chez Futuropolis de Kris, Eric t., Nicoby
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2008

L'histoire :

A l’automne 1989, Christophe a 17 ans lorsqu’il se met sérieusement au tennis de table. Avec son petit classement de débutant (50), il est impressionné par la personnalité d’Eric, 21 ans, qui joue lui en national. Le regard déterminé, la dégaine assurée, ce dernier en impose carrément. La première approche entre eux deux, lors d’un tournoi régional, est assez froide. Christophe est intimidé et Eric n’est pas trop d’humeur. La seconde fois, en revanche, les deux garçons sont en phase et sympathisent très vite. L’ambiance se détend lorsqu’Eric avoue à Christophe qu’il est vraiment en CAP couture. Ce dernier se fout de la poire d’Eric et les fous-rires occuperont une bonne partie de l’après-midi. Plus tard, il passe même quelques jours de vacances de rêve chez Eric. Il découvre sa vie, son foyer très chaleureux, son papa malade, et se fera le confident de ses amours avec Marielle. Puis ils font l’inverse : Eric rend visite à Christophe, à la ville (Brest), et en profite pour voir Marielle, qui vient justement pour un tournoi de ping-pong…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Simultanément, Kris publie deux histoires d’amitiés autobiographiques. Si à travers ses Coupures irlandaises, il focalise sur la genèse de sa maturité politique à travers la guerre civile en Irlande, Les ensembles contraires présents se concentrent sur l’affection entre les deux auteurs, Christophe (donc Kris) et Eric (Eric T.), sans autre but que de rendre un auto-hommage à leur belle et pure amitié. En démonstration centrale, ils prouvent que deux caractères bien distincts ne façonnent pas forcément des ennemis (d’où le titre). Tantôt Kris est le narrateur, tantôt c’est Eric T… Pour bien distinguer les deux points de vue, le duo de scénaristes a eu la bonne idée d’utiliser des phylactères de formes différentes. Les souvenirs des années 89-90 adoptent alors un déroulé chronologique, revenant sur les amours, les rires, les drames, en autant de chapitres que de séquences. De temps en temps, ce rythme est entrecoupé par un évènement ultérieur et tragique, concernant Eric seul (1994), qui servira l’épilogue, très ouvert. Les quelques 180 planches nécessaires à la retranscription de ces souvenirs d’ados sont illustrées par Nicoby (que d’autres connaissent sous le nom de Nicolas Kokydü, déjà dessinateur sur La voix). Le dessinateur emprunte un style graphique vif et moderne, mais efficace, juste rehaussé d’une bichromie légèrement surannée. Un exercice sincère et touchant…

voir la fiche officielle ISBN 9782754801430